Kia Ora Auckland!

Tour d’horizon rapide de mes deux semaines passées à Auckland, notamment au Verandahs Backpacker Lodge, le meilleur endroit de la ville pour commencer son séjour en Nouvelle Zélande (bon, c’est surtout parce qu’on y rencontre des gens géniaux !)

Auckland Skyline

Arrivée fraîchement en Nouvelle-Zélande, je découvre un nouveau monde où je dois prendre mes marques et appréhender une nouvelle culture. Auckland c’était un peu mon premier plongeon dans la culture kiwie. Et c’est fascinant!

En language Maori, Nouvelle Zélande se dit ‘Aotearoa‘ qui signifie ‘le pays du long nuage blanc’. Bon, allons tâter de ce nuage pour voir si on peut mettre la tête dedans.

* Kia Ora : Bonjour en language Maori

(Read this post in English, baby!)

Le Verandahs Backpackers Lodge, ma maison pendant deux semaines

C’est ici, à Auckland, que je ferais mon baptême de Burgerfuel avec les potatoes au kumara, que je découvrirais les TimTam (<3), que j’apprendrais (à peine) à comprendre le système de bus d’Auckland et me rendrait compte que finalement marcher c’est pas si mal (et c’est gratuit), que j’arriverais à me repérer dans la ville en levant les yeux vers la Sky Tower, que je saurais remarquer les hot deals du Countdown parce que putain c’est cher de faire ses courses ici, que je mangerais des pâtes en forme de dinosaures et du riz pendant deux semaines (mais aussi avec des biscuits à la confiture), que je perdrais mon t-shirt Catwoman acheté au Japon (shit !), que j’irais danser sur des vieux tubes (TLC ? Really?) au Freeman & Grey mais aussi dans les clubs particuliers de K-Road, que je boufferais les meilleurs cookies et les meilleurs muffins du monde sur Queen Street, … (Oui, on est d’accord, ça parle pas mal de bouffe ici.)

Into the streets…
Mouette vachement plus classe que chez nous

Et surtout ! C’est ici que je ferais ma demande d’IRD pour pouvoir travailler officiellement en Nouvelle Zélande, que j’obtiendrais une nouvelle carte SIM chez Skinny avec un putain de numéro néozélandais que j’arrive toujours pas à retenir, que j’obtiendrais une carte bancaire en moins de 30 minutes à la Kiwi Bank (avec le meilleur conseiller du monde), et que je transfèrerais mon argent de France en Nouvelle Zélande grâce à l’efficacité d’Annabelle de Transfermate, et surtout que je passerais une éternité à la Auckland Library profiter du Free Wifi, de la photocopieuse et du scanner pour faire les papiers nécessaires au transfert d’argent (difficile d’authentifier être bien soi-même lorsque l’on a plus d’adresse, et que dans ce pays il faut faire certifier chaque copie de ses documents, et que l’attente est longue pour un simple schtampfel avec signature).

Into the streets
Quartier de Wynyard

Mais Auckland, c’était aussi tout ça :


  • Le Kelly Tarlton’s Sea Life Aquarium

Manchot Empereur!

Un matin, je me lève avec l’idée fixe d’aller voir des pingouins. Oui, je suis comme ça moi, de temps en temps il me faut ma dose de pingouins qui glissent sur le ventre et se dandinent sur la banquise. Et comme je ne suis pas encore dans l’île du Sud, le seul moyen pour moi d’en voir c’est d’aller faire un tour à l’aquarium. Et là, ben j’aurais non seulement ma dose de pingouins, mais aussi de raies, de requins et d’hippocampes ! L’aquarium est un peu cher, mais il est vraiment bien foutu, avec son tunnel de requins et son coin consacré à l’Antarctique.

Y ALLER :

Kelly Tarlton’s Sea Life Aquarium, navette gratuite (en forme de requin) au départ de 172 Quay Street en face du Ferry Terminal toutes les heures de 9 :30 à 3 :30.


  • Auckland Zoo

Le Kea est le seul perroquet des montagnes du monde

Grace au site bookme.co.nz, je peux me permettre de passer une bonne matinée au zoo sans me ruiner. Je fais connaissance avec pleins d’oiseaux étranges aux noms exotiques. Et, OH BONHEUR, j’aperçois un kiwi dans la pénombre de la kiwi house. Il faut savoir que les kiwis ne sortent qu’à la tombée du jour, du coup la kiwi house du zoo est plongée dans l’obscurité. Mais j’en ai aperçu un ! Pendant 30 secondes, ok, dans un zoo, ok, dans le noir complet, ok… Mais c’est mieux que rien. Et je trépigne comme une enfant !

Y ALLER :

Zoo d’Auckland, Western Springs Park, la meilleure solution pour y aller est de prendre le bus, et comme on sait jamais où descendre parce que rien n’est indiqué, un grand sourire au chauffeur devrait faire l’affaire !


  • Auckland Museum

Auckland Museum

Lors de ma sortie au Auckland Domain, je décide de faire une visite guidée (le Highlights Tour) du Museum, perché au sommet du volcan. La vue sur la ville est imprenable. Le musée est très intéressant, un étage consacré aux deux guerres mondiales (dans lesquelles de nombreux soldats néo-zélandais ont été impliqués et tués), un autre consacré à l’histoire naturelle du pays, et encore un autre consacré aux maoris. Je peux enfin visiter une marae, une maison communautaire traditionnelle maorie. J’avoue tomber complètement des nues face au Moa, cet oiseau endémique gigantesque disparu à présent. Je me ferais même tirer le portrait par une dessinatrice qui m’indiquera le plus grand shop de BD de la ville.

Y ALLER :

Auckland War Memorial Museum, Auckland Domain, facilement accessible à pied depuis Ponsonby (en plus on passe devant un superbe cimetière, le Symonds St Cemetery). Départs de la visite guidée tous les jours à 10 :45, 12 :45 et 14 :15.


  • Art Gallery

Lisa Reihana movie, In pursuit of Venus (infected), sur l’arrivée des Européens en Nouvelle Zélande

Il est temps de découvrir un peu l’art moderne local. Cette petite perle de musée a le mérite d’être totalement gratuit, mais aussi de proposer des visites guidées tous les jours à 11 :30, 12 :30 et 13 :30.

Y ALLER :

Auckland Art Gallery, au coin de Kitchener St et Wellesley St, à deux pas de Queen Street et en contrebas de l’Albert Park.



BONUS:

Le Chant du Tui Bird

(Ca sonne un peu comme R2D2, non?)

Kia Ora Auckland!
Tagged on:                                                                     

2 thoughts on “Kia Ora Auckland!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *