J’y étais!

HISTOIRES D’HÉBERGEMENTS ALTERNATIFS

HISTOIRES D’HÉBERGEMENTS ALTERNATIFS

L’autre soir j’ai été invitée à prendre la parole et raconter mes expériences en matière d’hébergement lors d’un colloque sur le tourisme alternatif organisé par l’Enjoy’In Hostel, un projet d’auberge de jeunesse éco responsable et solidaire à Mulhouse.
Je ne me sentais pas trop légitime de prendre la parole après l’Office du Tourisme et d’autres acteurs touristiques dont la profession est liée directement au tourisme et aux voyages. Qu’avais-je donc à apporter ? Finalement j’ai décidé de faire comme je fais toujours lorsqu’il s’agit de parler de voyages : j’ai simplement raconté mes histoires.

LA CÔTE EST DE TAIWAN À VÉLO : HISTOIRE D’UNE CYCLISTE EN CARTON

LA CÔTE EST DE TAIWAN À VÉLO : HISTOIRE D’UNE CYCLISTE EN CARTON

Moi, là-dedans, je m’amusais de plus en plus avec mon vélo Hello Kitty à Hualien, avec cette idée de tour de Taiwan qui me démangeait de plus en plus. Il faut avouer que ça me faisait flipper, de partir sur les routes à vélo comme ça pendant plusieurs semaines : j’ai même jamais fait de randonnée de plus de 4 jours ! Alors j’ai trouvé un compromis avec moi-même : j’allais pédaler la côte Est de Taiwan. De Taitung à Hualien.

BIEN PRÉPARER SON ÉPOPÉE CYCLISTE À TAIWAN : DES CONSEILS PAS TROP EN CARTON POUR LES DÉBUTANTS

BIEN PRÉPARER SON ÉPOPÉE CYCLISTE À TAIWAN : DES CONSEILS PAS TROP EN CARTON POUR LES DÉBUTANTS

Quand on se décide à partir voyager en vélo, que ce soit pour une durée déterminée ou non, on se retrouve un peu face aux même angoisses qui se pointent avant de partir voyager en mode ‘backpacker’ pour la première fois… Comment remplir son sac de manière optimale, quel itinéraire suivre, dans quel matériel investir, comment éviter de revendre ses reins pour remplir son portefeuille, ou encore comment rester en vie sur la route (oui, je me suis déjà posée cette question),bref comment mener à bien son projet sur deux roues…? 

SAIGON EXPRESS

SAIGON EXPRESS

Il m’embarque sur sa mobylette pour me montrer la ville. Je me prends le Vietnam, je me prends Ho Chi Minh dans la figure ! Quand j’arrive dans un nouveau pays, c’est toujours un peu le choc culturel, j’essaie de saisir le sens, la direction, le mouvement des vies, des peuples. Ce n’est pas tant une surprise puisque j’ai lu sur le Vietnam, j’en ai vu des films, des photos.
Mais là, sur la mobylette d’Alessio, c’est une toute autre histoire : j’expérimente le Vietnam à travers une palette complexe de sensations.