TAROKO NATIONAL PARK : GUIDE DE BAROUDEUSE EN CARTON


Le Parc National de Taroko est l’un des neuf parcs nationaux de Taïwan. Taroko, établi parc national en 1986, fait environ 920 km² et ses montagnes atteignent plus de 3000 m d’altitude – son principal sommet, Mont Nanhu est à 3742 mètres d’altitude et même qu’il neige là-bas en hiver (oui je sais, c’est un peu surréaliste de penser qu’il puisse neiger à Taïwan !).

Les montagnes de Taroko semblent surgir directement de l’Océan Pacifique sur la côte Est alors que du côté Ouest les montagnes fusionnent avec la partie nord de la Central Mountain Range.

(Read this post in English, baby!)


Taroko National Park

La particularité de Taroko, ce sont ses superbes gorges creusées dans le marbre par la Liwu River. Certaines sections des gorges sont si étroites que c’en est complètement irréel. Les falaises sont escarpées, les formations rocheuses impressionnantes et balader son regard de haut en bas est assurément une expérience unique.

Taroko, c’est aussi la terre qui appartenait à la tribu aborigène des Truku depuis plus de 300 ans. En 1914, quand l’armée Japonaise voulut s’approprier les terres de Taroko, les Truku ont mené un combat acharné pour protéger leurs terres et leurs villages. Cependant, ils étaient trop peu nombreux et leurs armes bien moins efficaces que celles des Japonais, et ils ont finalement déposé les armes après trois mois de bataille.


SOMMAIRE

(Parce que cet article est beaucoup trop long)


INTRODUCTION AU PARC NATIONAL DE TAROKO

(Revenir au sommaire)

Carte de Taroko

  • QUAND Y ALLER ?

Dali Trail

On peut visiter Taroko toute l’année. Cependant, de Mai à Septembre, saison des typhons oblige, il peut y avoir de grosses pluies et des tempêtes, causant des glissements de terrains et autres éboulements : certains sentiers sont alors fermés pour raisons de sécurité. Mais cela ne devrait pas être une excuse pour ne pas y aller, loin de là ! Même pendant cette saison, il commence à pleuvoir entre 16:00 et 17:00, ce qui te donne déjà pas mal de temps pour explorer le parc.


  • COMMENT Y ALLER ?

Scooter Gang

Une navette (Taroko Shuttle Bus) part de la gare de Hualien à peu près toutes les heures, et s’arrête à plusieurs endroits dans le parc jusqu’à Tianxiang.

Certainement le meilleur moyen d’explorer le parc ! Tu pourras du coup t’arrêter vraiment où tu veux, quand tu veux, et pousser le trajet après Tianxiang, le terminus du shuttle bus. Attention, cependant, il n’y a pas de station essence partout dans le parc – se munir d’une carte de Taroko dans ce cas est une bonne idée.

Sur la route

  • QU’EST-CE QUE JE METS DANS MON BACKPACK ?

Taroko va remplir ton appareil photo

A l’intérieur du Parc National, il n’y a pas tant que ça d’endroits où se réapprovisionner en nourriture, eau, et essence. Quand les journées sont très chaudes, il vaut mieux prévoir beaucoup BEAUCOUP d’eau (environ 2L) ainsi que des casse-croûtes, et faire le point sur la carte du Parc pour savoir où se réapprovisionner.

Il vaut mieux emmener ta crème solaire, tes lunettes de soleil, un chapeau ou une casquette, mais aussi une veste de pluie légère (ou un de ces ponchos en plastique jaune que tu trouves dans les convenient stores) au cas où tu te fais surprendre par la pluie alors que t’es toujours en train de randonner (ouais, histoire vécue). Et évidement, emmène ton appareil photo parce que tu vas prendre des photos de malade !


BON A SAVOIR

(Revenir au sommaire)


  • L’ETAT DES SENTIERS/CHEMINS DE RANDO

Changchun Shrine

Comme le Parc National de Taroko est sujet à d’impressionnants changements de temps, et que le relief est très instable et sujet aux tremblements de terre (ouais ça fait beaucoup pour un seul endroit), certains sentiers sont fermés de manière permanente, d’autres sont partiellement fermés pour des raisons de sécurité, alors que certains peuvent être en mauvais état après une tempête.

D’un jour à l’autre, suivant la pluie, les tempêtes, les éboulements, ou les glissements de terrain, l’état des sentiers peut changer drastiquement. Il vaut donc mieux s’assurer des sentiers ouverts sur le site web avant de partir en exploration, histoire d’être sûr que la rando que tu as prévu de te faire est ouverte au public :


  • PERMIS DE RANDONNEE

Dali Trail

Il faut un permis pour randonner certains sentiers comme le fameux Zhuilu Old Road. Il vaut mieux faire sa demande au moins 3 jours à l’avance. La joie c’est qu’il est possible de faire sa demande en ligne, sur le site web du Parc National de Taroko. Tout ce qu’il te faut c’est un numéro de passeport, un numéro de téléphone (local de préférence) mais aussi un contact d’urgence (de préférence Taïwanais) qui ne fera pas la randonnée avec toi.

Il te faut aussi un ‘Mountain Entry Permit’ (Permis d’Entrée en Montagne) de la Police Nationale – laquelle est située à l’entrée du parc, au Visitor Center. On peut aussi faire sa demande en ligne suffisamment à l’avance, mais malheureusement je n’ai pas trouvé de version anglaise :

Quand tu as tes deux permis, il faut parfois payer un droit d’entrée (200NT$ pour le Zhuilu Old Road) à la Tollbooth Station.


  • ANIMAUX DANGEREUX 

Warning Sign

Sur certains sentiers, tu vas trouver des panneaux te prévenant des risques de rencontrer certains animaux dangereux. Pas besoin de préciser (si ?) qu’il y a des araignées énormes un peu partout (bienvenue à Taïwan, bébé !) mais elles semblent plutôt pacifiques –quand bien même je ne recommanderais pas de se mettre à jouer avec leurs jolies toiles.

Mais il y a aussi des frelons et des guêpes géantes ainsi que des serpents venimeux à Taroko, j’ai même rencontré un putain de cobra lors d’une de mes randos. Donc, sois prudent, fais du bruit pendant que tu marches –soit avec un bâton de marche, soit en chantant à pleins poumons. C’est même conseillé aussi d’emporter un peu d’anti-moustiques histoire de rendre ta rando plus plaisante, sinon les moustiques vont clairement se ruer avec plaisir sur ton sang frais de touriste.


MES 5 SENTIERS FAVORIS

(Revenir au sommaire)

Pont Suspendu sur le Changchun Trail

  • DEKALUN-DALI TRAIL (3.5 km) / DEKALUN-DALI-DATONG TRAIL (3.5 + 2.9 km via le Tongli Trail ou 6.4km via le Shakandang Logging Road) (Hiking Trails – Sentiers de randonnées)

Dali Village

 

Le Dekalun-Dali Trail a été ma première rando solo. L’entrée du Dekalun Trail se situe juste à côté du Taroko Visitor Center, près des toilettes et de l’arrêt de la Shuttle Bus. Bien qu’il soit un peu raide, il y a des escaliers tout du long du Dekalun Trail, ce qui en fait un sentier facile d’accès. Arrivant à l’intersection pour le Dali Trail, c’en est fini des escaliers, donc il faire plutôt attention car la roche est glissante et le chemin parfois boueux. Le Dali Trail est encore plus raide que le Dekalun, donc ça prend un temps fou juste pour faire 1km – bon ok, je suis plutôt lente en montée.

Dali et Datong sont deux villages aborigènes situés dans les montagnes au-dessus de Taroko Terrace. Il n’y a pas de route pour y accéder, juste ces sentiers de randonnée. C’est pour cela, que l’on peut rencontrer plusieurs villageois descendant ou montant sur le sentier avec de gros sacs à dos. Ils vont à la ville se réapprovisionner. Ce chemin était aussi un chemin forestier pour transporter les bûches au bas de la montagne grâce à un système ingénieux de câbles, que l’on peut encore apercevoir sur le sentier.

Cette ascension épuisante qui t’auras fait suer par tous les pores au milieu de la forêt va te récompenser par le charmant petit village de Dali, qui semble de prime abord abandonné, au milieu des montagnes. La vue depuis Dali est tout simplement sublime, et l’endroit est tellement calme et apaisant que ça en fait la pause idéale pour une sieste dans l’herbe. L’Eglise abandonnée est un parfait spot pour un pique-nique avec vue sur les montagnes environnantes.

Après Dali, il est possible de redescendre au Visitor Center de Taroko, ou bien de continuer vers Datong. Cependant, passé Dali, un permis est nécessaire, et comme le sentier est raide et fatiguant, il est conseillé de prévoir 2 jours pour y aller et revenir.

C’est sur le Dali Trail que j’ai rencontré mon premier cobra taïwanais, sur le chemin du retour, alors que je gambadais tranquillement. Il m’a fait une peur bleue le salaud, j’ai d’ailleurs appris après coup que l’ancien nom de Dali c’était « Xoxos » qui veut dire « endroit plein de serpents » – la bonne blague. Dans tous les cas, il faut rester calme en présence d’un serpent, et quitter tranquillement l’endroit jusqu’à ce qu’il soit hors de vue.

Dali Trail

  • SHAKADANG (4.1 km) (Scenic Trail – Sentier Panoramique)

Shakadang Trail

Le Shakadang Trail suit la rivière Shakadang pendant à peu près 4km, sur son entière longueur. C’est un chemin vraiment simple, sans difficultés particulières puisque c’est plat à peu près tout le temps. L’eau de la rivière Shakadang est super claire, contrairement à la Liwu River qui est très souvent grisâtre. Avec les roches de couleurs orange et jaune et les plis de roches qui forment de superbes dessins, le contraste est vraiment saisissant.

Le Shakadang Trail est un des sentiers les plus célèbres de Taroko: il est donc bondé de touristes. Pour éviter la horde de touristes, il vaut mieux y aller tôt le matin, ou en fin d’après-midi lorsque les bus touristiques sont partis.

Shakadang Trail

  • YANZIKOU/SWALLOW GROTTO TRAIL (710 m) (Scenic Trail – Sentier Panoramique)

Yanzikou Trail

Juste après l’entrée du Zhuilu Old Road, se trouve une des plus impressionnantes partie du Parc National de Taroko : le Yanzikou Trail ou Swallow Grotto. Ici, les gorges se resserrent autour de la Liwu River, le passage est si étroit que ça en donne le tournis. C’est sans discuter la plus belle partie du parc. Son nom Anglais « Swallow Grotto » vient du fait que les hirondelles (‘swallow’) adorent cette partie puisqu’elles peuvent planer à loisir alors que le vent s’engouffre dans les gorges.

Les parois de marbres semblent immenses ici, et alors que l’on marche sur la route sous les falaises, on a l’impression que les montagnes touchent le ciel – on se sent vraiment tout petit là en bas. J’ai jamais rien vu de pareil, les gorges sont tellement impressionnantes que c’en est dur de croire comment elles ont actuellement été créées – sur des millions d’années évidemment.

Après le Jingheng Parket à la fin du chemin, je recommande vivement de continuer ta route jusqu’aux falaises de Zhuilu plus loin, tu vas pas regretter la vue, c’est clair.

Yanzikou Trail

  • ZHUILU OLD TRAIL (3.1 km) (Mountaineering Trail – Sentier de randonnée montagneuse)

Zhuilu Old Road

Ce sentier est le plus célèbre des sentiers de randonnée de Taroko. Du coup, il te faut aussi un permis pour y aller, car seulement 96 personnes par jour (156 en vacances) sont autorisées. C’est parce que le sentier est très étroit, seulement 1 mètre de large, et te balade sur les falaises de Zhuilu pendant 500 mètres au-dessus de la Liwu River. C’est très impressionnant d’être suspendue aux falaises de cette manière, et clairement pas recommandé pour les personnes souffrant de vertige.

Zhuilu Old Road a été élaboré pendant la période coloniale Japonaise. La police contrôlait ceux qui traversaient la zone de Taroko à Badagang, qui était une base importante à l’époque : il y avait un poste de police, une maison d’hôtes pour voyageurs, et même une école. De nos jours, quelques piliers et quelques ruines sont là pour témoigner de cette période, et les randonneurs sont accueillis par deux piliers géants en entrant dans l’ancien village de Badagang.

En ce qui concerne le sentier, après avoir traversé le pont suspendu le plus impressionnant que j’ai jamais vu, le chemin monte en pente plutôt raide pendant à peu près 2 kilomètres, en passant par le village de Badagang et son petit pont suspendu. Le sentier est vraiment étroit, ce qui devient un peu flippant en atteignant les falaises. Sur presque 1 kilomètre, le vide t’appelle sur ta gauche, et les cordages ne semblent pas être super utiles en cas de chute. Dans un tunnel, sous la falaise, il y a une petite statue de Bouddha gravée dans la roche, avec des offrandes des randonneurs.

La vue panoramique qu’offrent les falaises de Zhuilu est plus qu’étonnante. Je savais que je me trouvais en hauteur d’un ravin énorme, et le sentiment de vertige associé à la beauté majestueuse des lieux me donnaient le tournis. C’est clairement une de plus belles vues sur le Parc National.

Zhuilu Cliffs

  • WENSHAN HOT SPRINGS TRAIL (Closed Trail – Sentier Fermé)

Wenshan Hot Springs

Ce sentier est un peu comme un sentier secret, tu le trouveras pas sur les cartes pour touristes en Anglais, même pas dans le guide ‘A Walk to Taroko’ qui m’a donné tous les renseignements nécessaires pour explorer Taroko. Un peu comme les cascades de Liqin, il est connu grâce au bouche-à-oreille. Il est d’ailleurs supposé être fermé au public, puisque sur la dernière partie du sentier l’escalier est presque complètement détruit. C’est un peu dangereux de descendre par-là, la roche des escaliers en piteux état étant très humide et glissante. Mais, avec beaucoup de précaution rien d’impossible, et même si ton équilibre est aussi piteux que le mien, tu peux juste glisser sur tes fesses et tout ira bien.

Ce qui t’attends là en bas, aux abords de la Dasha River, c’est une source thermale naturelle creusée dans la roche de la falaise. La plupart des gens s’y prélassant sont des locaux pour sûr, et la plupart sont même plutôt âgés. Il y a aussi de petites piscines d’eau chaude et d’eau froide, pour alterner les sensations. Ca sent pas mal le souffre là-dessous d’ailleurs, me rappelant un peu les sources de Rotorua en Nouvelle-Zélande.

En plus des sources, la vue depuis la rivière est incroyable, avec les falaises, la forêt et les ponts suspendus au-dessus de nos têtes.


D’AUTRES SENTIERS QUI VALENT LE DÉTOUR

(Revenir au sommaire)


  • XIAOZHUILU TRAIL (650 m) (Scenic Trail – Sentier Panoramique)

Xiaozhuilu

Après le Shakadang Trail, il est possible de retourner au Visitor Center à pieds. En fait, tu peux emprunter le Xiaozhuilu Trail au sud de Shakadang, de l’autre côté du pont, pour t’y rendre. Sur le sentier, il y a quelques vues sympas de la Liwu River et un pont suspendu plutôt cool.


  • CHANGCHUN SHRINE TRAIL/ETERNAL SPRING SHRINE TRAIL (2 km) (Scenic Trail – Sentier Panoramique)

Changchun Shrine

Le temple Changchun Shrine a été construit pour commémorer la mémoire des nombreux travailleurs qui périrent en construisant la Central Cross-Island Highway. Cette route relie la côte Est à la côte Ouest en traversant la Central Mountain Range – la chaine de montagnes centrale. La construction a débuté en 1956, mais la route a dû être reconstruite plusieurs fois depuis à cause d’effondrements, éboulements, glissements de terrain, puisque, comme je le disais plus haut, le relief est clairement instable dans la région. Les pluies diluviennes et les typhons causent la majorité des éboulements, mais la région est aussi sujette à une activité sismique impressionnante. Clairement, c’est pas le genre d’endroit où tu aurais envie de construite une route de prime abord – ça semble voué à l’échec. Beaucoup de travailleurs y ont d’ailleurs perdu la vie, en la construisant ou la réparant depuis 1956. Le temple a été construit en 1989, juste au-dessus d’une cascade, ce qui en fait un des lieux les plus photographié de Taroko.

Le temple Changchun Shrine est toujours en rénovation d’ailleurs, sûrement à cause d’un éboulement. Ce qui veut dire que la partie du sentier vers le temple est fermée en ce moment. Cependant, l’autre partie du sentier de l’entrée de la route vers la Bell Tower est toujours ouverte, et vaut le coup d’œil. Sur le chemin, tu passeras devant le Changuang Temple, traverseras un chouette pont suspendu, jusqu’à la Bell Tower.

Depuis cette tour, la vue panoramique est incroyable et m’a clairement laissée sans voix. Il n’y a presque personne, donc c’est parfait pour une petite pause au calme –sauf si tu sonnes la cloche évidemment- pour profiter de la vue sur les montagnes.

Changchun Trail

  • LIQIN WATERFALLS (Climbing Trail – Sentier d’escalade)

Liqin Waterfalls

J’te recommande chaudement d’emmener ta lampe torche et de mettre une grosse dose de courage et de confiance en toi pour atteindre ces cascades-là ! Tu trouveras pas les Liqin Waterfalls sur les cartes touristiques de Taroko d’ailleurs, la raison est toute simple : il n’y a pas de chemin. Donc prépare ton petit corps à un peu (beaucoup) d’escalade et surtout, N’Y VA PAS TOUT SEUL. C’est dangereux et glissant, surtout si tu n’es pas habitué à ce genre d’exercice –ce qui est mon cas t’imagines bien. DONC. TU Y VAS SEULEMENT AVEC UN GUIDE QUALIFIE.

Bon, maintenant que je t’ai fait flipper un coup, parlons de cette rando. Après avoir passé deux tunnels remplis de chauve-souris dans un noir complet (maintenant je sais comment dire ‘chauve-souris’ en Chinois, alors que je sais toujours pas commander au restaurant – j’hésite entre fierté et accablement de retenir des trucs si inutiles), il faut ensuite remonter la rivière jusqu’aux cascades, et ça implique pas mal d’escalade pendant 1 à 3 heures –suivant ton rythme.

Liqin Waterfalls

Ce ‘chemin’ était vraiment très difficile pour moi et mon équilibre tout pourri – et quand bien même j’ai réussi à rassembler tous les morceaux de courage que j’avais en stock, j’ai pas pu aller au bout. Mes jambes se sont mises à trembler frénétiquement, et tout mon corps me disait clairement de ne pas aller plus loin. Donc, je me suis arrêtée à la première piscine naturelle, laissant les autres continuer leur ascension jusqu’à la plus grande cascade. J’m’en voulais, de pas avoir pu pousser les limites cette fois. J’ai nagé, puis je me suis posée sur un rocher : la vue des montagnes depuis ma hauteur m’a apaisée un peu. C’était pas tant un échec, c’était même carrément une petite victoire que j’aie pu aller aussi loin (sans mourir). J’étais au sommet du monde –ou presque.


  • LÜSHUI TRAIL (2km) (Scenic Trail – Sentier Panoramique)

Lushui Trail

Le Lüshui Trail joint la Lüshui Terrace au camping Heliu. Il suit la route, mais un peu plus haut, sur la falaise, sur cet ancien sentier élaboré pendant la Période Coloniale Japonaise. Le sentier est plat la plupart du temps, ce qui le rend accessible à tous –d’ailleurs les enfants ont l’air de bien kiffer l’endroit !

En prime, on y trouve de l’ombre, un tunnel bien sombre (si t’as peur du noir, emmène ta lampe de poche !), un chemin étroit le long des roches avec de superbes vues sur la Liwu River, et même un petit pont suspendu. En fait, ne cherchez pas, pour faire le chemin entre Heliu et Lüshui (ou l’inverse), prenez le sentier !


SUR LA ROUTE

(Revenir au sommaire)

On peut rencontrer bien des merveilles sur la route vers Tianxiang. Peu importe que tu sois à scooter, en voiture, en vélo ou en Shuttle Bus, la route de Taroko est pleine de surprises. Il s’agit sans aucuns doutes de ma route préférée à Taïwan, car, entre les vues sur les gorges, la vue sur les montagnes de tous les angles possibles, les cascades et tous ces ponts et temples dont le rouge écarlate contraste fabuleusement dans le paysage, y’a mon cœur qui chante en continu.


  • EAST ENTRANCE OF TAROKO NATIONAL PARK

East Entrance

  • BULUOWAN

Buluowan

  • SILVER RIBBON FALLS

Silver Ribbon Falls

  • CIMU BRIDGE

Cimu Bridge

  • YUEWANG/YUEWEI PAVILION

Yuewei Pavilion

  • TIANXIANG

Tianxiang – Tianfeng Pagoda


AUTOUR DE TAROKO

(Revenir au sommaire)


  • QINSHUI CLIFFS – HUIDE SCENIC ROAD (750 meters) (Scenic Trail – Sentier Panoramique)

Qinshui Cliffs

Quelques kiomètres plus au nord de l’entrée du Parc National de Taroko se trouvent les Qinshui Cliffs, la seule partie de Taroko qui borde l’Océan Pacifique. Et WAOW, ces falaises sont stupéfiantes ! Depuis le Huide Trail et sa plateforme, on peut voir les parties les plus impressionnantes des falaises. En face, les falaises s’étendent à perte de vue alors que juste en-dessous passe le North-Link Railway Line, où les trains s’engouffrent dans les tunnels sous terre.


  • PLAGE DE QIXINGTAN/CHIHSHINGTAN

Qixingtan

En forme de croissant, la plage de Qixingtan est une des plages les plus populaires des environs de Hualien. La partie nord de la plage se situe juste à l’entrée de Taroko, c’est la partie la plus sauvage de la plage, où aucun garde-côte ne te sifflera pour te sortir de la flotte si tu as décidé d’y nager.

Quant à la partie sud, c’est bien plus touristiques c’est sûr, mais faire la route à vélo entre les stands de nourriture et les parcs côtiers, les cheveux au vent est une expérience vraiment agréable.

A Qixingtan, on peut aussi observer les étoiles le soir, puisqu’elle se situe assez loin des villes, donc il y a très peu de pollution lumineuse, ce qui est plutôt rare à Taiwan en général.


  • SANZHAN RIVER

Sanzhan River

Cet endroit est définitivement mon second endroit préféré autour de Hualien. La rivière ici est parfois super claire, parfois super bleue ou d’un vert profond. On peut randonner le long de la rivière, faire des sauts périlleux dans l’eau fraîche depuis les rochers, mais aussi rencontrer les aborigènes qui habitent les environs. Le paysage ici est stupéfiant, car la rivière serpente dans les montagnes de la Central Mountain Range, donnant un relief tout particulier à la baignade.

L’entrée de la rivière se trouve au sud de Taroko, dans un petit village aborigène. C’est aussi le point de départ d’un célèbre chemin de river tracing, qui mène jusqu’à la Golden Grotto. Attention, cependant, à cause d’éboulements il est recommandé de se faire accompagner d’un guide expérimenté.


Quand je me suis mise en route pour Hualien depuis Taipei, c’était principalement parce que je voulais plus de nature, plus de paysages majestueux, et soyons honnêtes : je voulais faire des randonnées. J’imagine que c’est pour cela que je suis instantanément tombée amoureuse du Parc National de Taroko (et de tout Hualien County en fait).

Bien qu’il ne soit pas facile de s’y déplacer sans scooter ou voiture (ouais c’est promis, j’apprends bientôt à conduire un scooter), la Shuttle Bus a fait l’affaire et n’a pas empêché une seconde mon cœur de chanter à la vue des montagnes embrumées.


Après quelques journées passées dans le Parc National, j’ai toujours pas changé d’avis : Taroko est définitivement mon endroit favori à Taïwan et je pourrais y passer ma vie à découvrir chaque sentier, chaque cascade et chaque montagne.

Je réalise que la poursuite de la beauté est un peu devenu mon objectif numéro un peu importe où je me trouve, et comme Cheryl Strayed l’a dit bien avant moi :

«Ma mère me disait qu’il y avait un lever et un coucher de soleil tous les jours et que l’on pouvait choisir d’y être ou pas. On peut se mettre sur le chemin de la beauté. »

(“My mom said there’s a sunrise and a sunset every day and you can choose to be there or not. You can put yourself in the way of beauty.”)

Et bien clairement, cet étrange chemin passe par Taroko.


Y ALLER:

TAROKO NATIONAL PARK

RESSOURCES:

A WALK TO TAROKO – Taroko National Park Trails Guide, published by the Taroko National Park, ed. 2016

WORLD INN HOSTEL, Hualien – où mon hôte, Una, a pris le temps de m’expliquer et de me conseiller sur les randonnées de Taroko.


 

TAROKO NATIONAL PARK : GUIDE DE BAROUDEUSE EN CARTON
Tagged on:                                     

2 thoughts on “TAROKO NATIONAL PARK : GUIDE DE BAROUDEUSE EN CARTON

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *