Temples

TAROKO NATIONAL PARK : GUIDE DE BAROUDEUSE EN CARTON

TAROKO NATIONAL PARK : GUIDE DE BAROUDEUSE EN CARTON

Quand je me suis mise en route pour Hualien depuis Taipei, c’était principalement parce que je voulais plus de nature, plus de paysages majestueux, et soyons honnêtes : je voulais faire des randonnées. J’imagine que c’est pour cela que je suis instantanément tombée amoureuse du Parc National de Taroko (et de tout Hualien County en fait).

UN MOIS A TAIPEI

UN MOIS A TAIPEI

J’ai vécu un mois à Taipei, en faisant du HelpX dans un hostel principalement, ce qui me permettait de ne pas payer pour mon hébergement et d’avoir mes aprèms de libres pour visiter et apprivoiser ce nouveau pays. C’est assez difficile de parler de Taipei, d’en lister toutes les choses à voir et à faire, car la ville est si grande que même un mois n’était pas suffisant pour faire toute ce que j’avais prévu d’y faire. Et comme j’ai tendance à vouloir aussi ressentir ‘l’atmosphère’ d’un endroit, j’ai passé quelques après-midis à traîner dans des cafés ou des librairies, ou bien à faire du Geocaching dans les environs de Shilin – en nourrissant des hordes de moustiques au passage avec mon sang bien sucré de Française.

AU ROYAUME DES CHATS DE HOUTONG

AU ROYAUME DES CHATS DE HOUTONG

Houtong me paraît être une pause parfaite pour un moment au calme, loin de l’agitation de Taipei –en tous cas ce matin-là, parce que j’avoue que lorsque je quittais l’endroit pour Jiufen, de plus en plus de touristes arrivaient en train. C’est juste un plaisir de s’y balader pour prendre les chats en photos, et de se poser pour un thé froid et un petit snack dans un café, avec un chat roux curieux sur le siège d’à côté.

LES CLAQUES DE SINGAPOUR

LES CLAQUES DE SINGAPOUR

Wow. Singapour tu m’as mise une claque.

J’suis arrivée dans la cité-état un peu par hasard. Lorsque j’ai pris la décision de rentrer en France après mon année de baroudes en Nouvelle-Zélande, je me demandais quel stopover j’allais faire cette fois. A l’aller j’ai réalisé un rêve de longue-date : aller au Japon. Quelle nouvelle contrée explorer au retour ? De manière totalement impulsive, j’ai décidé d’aller visiter Singapour. J’avais rencontré Brenna, une singapourienne, lors de mon HelpX sur Stewart Island. On a bien accroché toutes les deux, et j’avais les yeux qui pétillaient et l’eau à la bouche lorsqu’elle me parlait de son pays. En prime, ce serait l’occasion parfaite de la revoir.
C’était décidé, j’allais faire un tour à Singapour !

SINGAPOUR SANS SE RUINER: BALADES HISTORIQUES ET FUTURISTES

SINGAPOUR SANS SE RUINER: BALADES HISTORIQUES ET FUTURISTES

Ce qu’il y a de bien avec Singapour, c’est que même si c’est une ville extrêmement chère, il est tout à fait possible de l’explorer et d’y passer du bon temps sans pour autant revendre ses organes au plus offrant. Car, en prime des nombreux parcs et escapades bucoliques que la ville peut offrir, se balader à Singapour permet aussi de se connecter avec l’histoire de la cité-état, et surtout d’en prendre pleins les yeux niveau architecture. Viens, viens, je t’emmène en balade !