Taoyuan

POURQUOI TU DEVRAIS PARLER AUX INCONNUS #4 – GENEROSITE TAIWANAISE

POURQUOI TU DEVRAIS PARLER AUX INCONNUS #4 – GENEROSITE TAIWANAISE

Le soir, dans le lit de Vita, je me sens comme une adolescente avec ce requin géant en peluche que je serre jalousement. On parle d’amour et d’amoureux, avant de s’endormir comme des bébés. On dirait bien que la question amoureuse ne s’éclaircit pas passé la trentaine. Elle m’apprend les échecs Chinois, je lui apprends le Français. Sa mère s’exclame en continue « Je suis contente ! » alors que je galère toujours avec les quatre tons de la langue chinoise. Ouais, clairement je faisais partie de la famille Lung.