Napier

MA DERNIÈRE SEMAINE EN NOUVELLE-ZÉLANDE DANS UNE CARAVANE

MA DERNIÈRE SEMAINE EN NOUVELLE-ZÉLANDE DANS UNE CARAVANE

Tout a une fin. Sauf la saucisse qui en a deux.
Nouvelle Zélande, cette fois c’est la fin.
J’ai pensé et repensé à mes dernières semaines en Nouvelle Zélande. J’en ai fait une liste : randonner le Tongariro Crossing , voir Taranaki, voir le soleil se lever à Gisborne, retourner à Napier, retourner faire un HelpX à Hahei Beach, faire un HelpX dans une famille Maori, aller dans une retraite de yoga, partir en rando quelques jours,… Bref, ma liste était longue comme un roman. Presque une année s’est écoulée, et pourtant il y avait encore pleins d’expériences que je souhaitais faire avant de partir. Je m’en rendais malade d’essayer de donner du sens à mes derniers instants, de les rendre inoubliables.
Il aura fallu un anglais pour que je lâche prise.

MON DERNIER ROADTRIP EN NOUVELLE-ZÉLANDE -PARTIE 1-

MON DERNIER ROADTRIP EN NOUVELLE-ZÉLANDE -PARTIE 1-

Aujourd’hui c’est mercredi, et j’ai le cœur lourd en quittant l’Île du Sud. J’atterris à Auckland comme au premier jour, sauf que cette fois Monster est moins lourd et que je sais où aller prendre la navette pour aller au centre-ville. Il pleut, il fait gris, et il me reste un mois sur l’Île du Nord avant de quitter le pays. Outch. C’est la même pour Flo, aka Monsieur Wellington, qui n’a plus que deux semaines avant de s’envoler pour Hong Kong et de rentrer en France. C’est pour ça qu’on a décidé de se retrouver lui et moi, pour un dernier road trip.

Routeburn Track ou comment j’ai randonné mon chemin jusqu’à l’aéroport de Queenstown.

Routeburn Track ou comment j’ai randonné mon chemin jusqu’à l’aéroport de Queenstown.

Lorsque je me glisse dans mon sac de couchage bien au chaud et au sec cette nuit-là, mon corps tout endoulori et meurtri, j’ai toujours du mal à réaliser que j’y suis arrivée. Je n’arrive pas à croire que j’ai survécu à cette journée. Pour la majorité des gens, ce n’est pas grand chose finalement de randonner aussi longtemps même sous la pluie. Ils sont habitué à randonner quelque soit le temps. Par contre pour moi, c’est un sacré pas de géant.

NAPIER PRISON BLUES

NAPIER PRISON BLUES

J’ai donc emménagé dans la cellule 17 dans la plus vieille prison de Nouvelle Zélande. Il paraît même qu’elle est hantée. Pour preuve, l’émission Ghost Hunters est venue ici. Ma cellule est sans doute la plus petite de la prison, mais c’est tant mieux. Comme ça j’ai pas peur qu’un fantôme se glisse dans un coin. Basil le chat, lui, se faufile partout, ouvrant des portes qui grincent pour mieux me faire sursauter.