Couchsurfing

FAIRE LE TOUR DE L’ÎLE DE LANYU A PIED

FAIRE LE TOUR DE L’ÎLE DE LANYU A PIED

Parce que, tu verras, Lanyu c’est pas juste une jolie petite île qui vaut le coup d’être explorée, c’est aussi une île connue pour sa culture aborigène très particulière, c’est une île où t’as cet établissement de stockage de déchets nucléaires qui vient perturber le paysage naturel autant que le cœur de ses habitants. Lanyu c’est de l’histoire, c’est de la politique, c’est une histoire de tribu, de rochers, d’océan.

WALAMI TRAIL – ENTRE CASCADES ET PONTS SUSPENDUS DANS LE YUSHAN

WALAMI TRAIL – ENTRE CASCADES ET PONTS SUSPENDUS DANS LE YUSHAN

On m’informe plusieurs fois sur les dangers que représentent les ours en chemin (mais aussi les serpents, les guêpes, les sangsues, et les chutes de rochers), et ça commence à me déstabiliser sévère ces histoires, à tel point que je me une frayeur de ouf à sursauter au passage… d’un oiseau. Paie ta sueur froide suivie d’un gros fou rire.

UN TELEPHERIQUE, DES CASCADES ET DES RÊVERIES A WULAI

UN TELEPHERIQUE, DES CASCADES ET DES RÊVERIES A WULAI

Un peu comme si le temps s’était arrêté, que la nature avait repris ses droits après une sorte de cataclysme. Le Yun Hsien Resort semble toujours accueillir des clients, mais les villas aux alentours sont toutes poussiéreuses. Comme si elles avaient été laissées en l’état pendant des années, sans entretien d’aucune sorte. La piscine est vide. J’ai l’impression de déambuler dans un monde oublié. Jurassic Park, Walking Dead, Lost, Le Monde englouti, Je suis une légende, ça aurait pu se passer ici.

POURQUOI TU DEVRAIS PARLER AUX INCONNUS #4 – GENEROSITE TAIWANAISE

POURQUOI TU DEVRAIS PARLER AUX INCONNUS #4 – GENEROSITE TAIWANAISE

Le soir, dans le lit de Vita, je me sens comme une adolescente avec ce requin géant en peluche que je serre jalousement. On parle d’amour et d’amoureux, avant de s’endormir comme des bébés. On dirait bien que la question amoureuse ne s’éclaircit pas passé la trentaine. Elle m’apprend les échecs Chinois, je lui apprends le Français. Sa mère s’exclame en continue « Je suis contente ! » alors que je galère toujours avec les quatre tons de la langue chinoise. Ouais, clairement je faisais partie de la famille Lung.