Northland Roadtrip #8 – Le jour où l’on a pris un autostoppeur

Je me rends bien compte que ce titre pourrait figurer en une du ‘Nouveau Détective’ ou en titre d’un article glauque à souhait où l’on apprendrait le destin malheureux de deux françaises parties en roadtrip en Nouvelle Zélande et retrouvées découpées en morceaux sur le bord de la gravel road parce qu’elles avaient fait confiance au mauvais autostoppeur, qui s’avérait être un sérial killer de PVTistes.

Que je vous rassure tout de suite, il n’en est rien.

Petit déjeuner au Endless Summer Lodge
Petit déjeuner au Endless Summer Lodge

Mais revenons à nos moutons, et plus particulièrement à notre matinée à Ahipara. Le Endless Summer Lodge est un endroit parfait pour passer quelques nuits sur la côte Ouest du Northland. La mer de Tasman à deux pas, une maison chaleureuse, des combinaisons de plongée, des planches de surfs et même un bananier ! Je regrette presque de ne pas pouvoir y passer plusieurs nuits pour me prélasser dans le jardin ou apprendre le surf. Mais aujourd’hui nous devons finir notre roadtrip dans le Northland : Anaïs doit être de retour à Hastings dans quelques jours. Donc, pour aujourd’hui nous allons explorer la Waipoua Forest et ses vieux kauri trees.

C’est sur notre route que nous croisons cet auto-stoppeur et que nous nous regardons en nous demandant « Pourquoi pas ? ». Et nous rencontrons ce jeune kiwi, apprenti charpentier, qui parle vite, avec cet accent kiwi du fin fond de la campagne (c’est-à-dire à peine compréhensible…), mais il nous fait rire et il accepte de prendre un selfie avec nous. On le dépose à un croisement, qui le rapproche de sa destination. Pour nous c’est tout neuf, on a jamais pris personne en auto stop. Et on est plutôt contentes de l’expérience !

Notre auto-stoppeur (Russel?)
Notre auto-stoppeur (Russel?)

Sur notre route, nous faisons un stop à Opononi, histoire de manger un coup et de demander notre route à l’I Site. On en profite même pour faire une petite balade dans le coin. Arrivées à la Waipoua Forest, le même cérémonial qu’aux non-Pinnacles commence, on spritze nos chaussures pour les désinfecter afin de ne pas contaminer les kauris.

Premier stop : les Four Sister. 4 kauri trees qui poussent de manière très rapproché les uns des autres.

Deuxième stop : Te Matua Ngahere, le 2ème kauri le plus large du monde. Surnommé le « Père de la Forêt ». Il aurait plus de 2000 ans.

Troisième stop : Yakas, le 7ème kauri le plus large du monde.

Quatrième stop : Cathedral Grove, un amas de kauri trees.

Ces immenses kauri trees diffusent une atmosphère particulière, une sorte de respect pour ces arbres rares et si anciens. Tout n’est que silence tout autour, excepté le chant des oiseaux et plus particulièrement des tui birds.

On a commencé ce road trip avec des kauri trees et c’est avec eux que nous le finissons. La boucle est bouclée pour ainsi dire.

Ce soir, nous dormirons à Auckland puis nos chemins se sépareront. Il est difficile de dire au revoir au Northland, cette région oubliée de certains guides de voyage et pourtant si surprenante ! Ici nous aurons vu une baleine, crapahuté dans des grottes de vers luisants, eu une expérience maorie, fait une croisière, du surf dans des dunes de sable,…


Dans le Northland, chaque jour est une nouvelle aventure.

Mais j’y reviendrais.

J’ai toujours mon voucher pour aller refaire ma croisière avec les dauphins.

Y ALLER : Endless Summer Lodge (BBH), 245 Foreshore Rd, Ahipara, Northland

Opononi, Hokianga, Northland

Waipoua Forest, Hokianga, Northland

Northland Roadtrip #8 – Le jour où l’on a pris un autostoppeur
Tagged on:                                                             

One thought on “Northland Roadtrip #8 – Le jour où l’on a pris un autostoppeur

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *