Lovina, la ville des dauphins

PARENTHESE BALINAISE #2: KITCHEN HANDS REUNION

Comme le hasard fait vraiment bien les choses, avec Clémentine on réalise qu’on sera à Bali exactement à la même période. Elle aussi fait un stop over à Bali, juste avant de rentrer en France. Je suis plus qu’enchantée à l’idée de la revoir, considéré que j’avais pleuré comme une madeleine lors du départ de mon amie en janvier dernier à Te Anau.

On va passer une bonne semaine ensemble, à explorer en profondeur l’île des Dieux.

-Retrouvez mes aventures balinaises ICI !-

(Read this post in English, baby!)


A Lovina, il pleut. Wayan nous dépose à notre hôtel vraiment pas cher (je crois que c’était moins de 10€ pour deux avec petit déjeuner compris), et on découvre vite pourquoi. La moitié est inondée et l’autre est la maison de quelques… cafards. Ca donnera lieu à quelques frayeurs (suivies de fous-rires !), car Charles-Antoine le cafard est joueur, il est toujours là où tu l’attends pas.

Par contre, la dame de l’accueil est carrément super, et elle nous booke pour le lendemain un combo ‘croisière avec les dauphins + retour à Ubud avec pleins d’arrêts entre’ pour un prix défiant toute concurrence. On découvre Lovina sous la pluie. On y voit bien que l’endroit est touristiquement célèbre pour ses dauphins, il y a des statues partout – lesquelles nous font bien rire tellement elles sont kitsch, non mais un dauphin avec une couronne, sérieusement?! Lovina c’est comme Amed, c’est une succession de petits villages côtiers renommés pour la Lovina Beach, la plage de sable noir de 8 km de long. On s’attarde sur le ponton pour le coucher du soleil et on y rencontre Diana, une allemande très douce et amicale avec laquelle on ira partager un dîner.

Lovina

LOVINA LA VILLE (KITSCH) DES DAUPHINS

Des dauphins partout…

Levées à 5h45 pour un départ à 6h, on embarque sur la petite pirogue ‘Mona Lisa’ pour assister au lever de soleil depuis la mer. Au début, il n’y a rien que nous, Clémentine, notre guide et moi. Je suis bouche bée par les couleurs du ciel. On se dirige vers un groupe de pirogues qui sont aussi clairement venus pour les dauphins. Rapidement on se retrouve entourés par une trentaine de dauphins!!

Croisière avec les dauphins

Là je commence à déchanter. Dès qu’un dauphin apparaît, la quarantaine de pirogues (oui, au moins quarante !) se met à foncer vers les mammifères. C’est vraiment une course, presque une chasse. J’essaie de profiter de l’instant parce que les dauphins s’en donnent à cœur joie de saltos et de galipettes, mais je ne peux m’empêcher de penser au manque de respect de l’animal. Les bateaux les suivent de très près, leur bloquant parfois le passage. Je mentionne à peine les touristes qui se mettent à râler dès que les dauphins disparaissent (oui enfin c’est un animal sauvage quoi, il va pas faire des galipettes juste pour ton selfie.) Sérieux, pose ton appareil deux secondes et profite.

Croisière avec les dauphins

J’imagine que les locaux n’ont aucune notion du respect animalier, et que finalement ils utilisent les ressources qu’ils possèdent pour se faire un peu d’argent (oui, on en revient toujours à l’argent). Les dauphins c’est leur gagne-pain. Les courser, c’est la chance d’un pourboire. Bref, on est à mille lieux de ma croisière à Paihia.


OK, DONC COMMENT ON FAIT POUR ETRE UN AMI DES DAUPHINS?

Le dauphin est-il vraiment roi ?

Ma recommandation serait de boycotter ce genre de pratique, mais je me sens con à vrai dire de donner ce genre de recommandation alors que j’ai testé complètement à l’aveugle. J’aurais dû me renseigner avant, parce que je me rends compte maintenant que beaucoup de gens ont partagé mon avis. J’ai fait une grossière erreur, mais j’ai appris. Je ferais beaucoup plus attention la prochaine fois, et je peux maintenant parler ici de mon expérience and te donner quelques astuces pour l’observation des dauphins (et des baleines et tout autres types d’animaux.)

Je pense qu’il est préférable de les observer de la plage ou peut être lors d’une session de snorkeling, tout en gardant ses distances. Il ne faut pas oublier que les dauphins sont des animaux sauvages, ce sont eux qui décident s’ils ont envie de jouer ou de nager avec nous. Pas l’inverse.

A ce sujet, il y a un article Wikipedia en Anglais très complet ici: https://en.wikipedia.org/wiki/Whale_watching qui explique les effets indésirables de certains contacts rapprochés avec les  animaux marins, car ceux-ci peuvent modifier leurs comportements. Même si l’on est juste en train de ‘regarder’, un bateau à moteur peut perturber leurs communications (n’oublions pas qu’ils possèdent une ouïe très fine). Et pour un dauphin heureux de jouer avec des humains, combien sont victimes de stress à l’idée d’être entourée d’humains ?!

Croisière avec les dauphins

C’est pour cela que beaucoup de pays ont signé des chartes à propos de ces croisières touristiques, où ces points sont soulevés :

  • Adapter son allure et ne pas changer de vitesse brusquement pour ne pas inquiéter les baleines.
  • Ne pas encercler les baleines et éviter d’être à plus de trois embarcations à la fois pour les approcher.
  • Ne pas suivre les baleines et les dauphins, et ne pas les empêcher de fuir s’ils partent dans une autre direction.
  • Ne pas nourrir les mammifères, ou jeter des déchets à l’eau, les sacs plastiques pourraient tuer les baleines par ingestion accidentelle.
  • Respecter leur milieu naturel et les observer en toute discrétion sans les déranger est essentiel à leur survie.
  • Ne pas nager avec eux (même si cette règle est souvent ignorée dans les Caraïbes par exemple.) En Nouvelle Zélande, le Mammals Protection Act autorise à plonger si le groupe n’est composé d’aucun jeune.

Voici mon conseil : ne fais pas comme moi, sois conscient de ce que tu fais.

Demande de la documentation, demande à la compagnie qui gère les croisières leurs manières de faire. Est-ce que c’est éco friendly ? Ont-il signé une charte ou quelque chose sur la protection des animaux ?

Ne te fais pas avoir par la poudre aux yeux que t’envoie une croisière au milieu des dauphins. Peut-être que cette chance se reproduira dans un environnement plus naturel, comme depuis la côte – comme cela m’est arrivée plusieurs fois en Nouvelle Zélande !

Statue de dauphin (encore!)

Y ALLER:

DUPA HOTEL (ET SES CAFARDS), Jalan Raya Lovina Binaria Kalibukbuk, Lovina Beach

ALLER PLUS LOIN EN AIDANT LA VIE SAUVAGE ET LA BIODIVERSITE:

Faire un don au WWF.

Lovina, la ville des dauphins
Tagged on:                                     

2 thoughts on “Lovina, la ville des dauphins

  • 24 January 2017 at 14 h 41 min
    Permalink

    So glad you shared your experiences! I’m sure we’ve all done things that we realized after weren’t quite right.. What’s important is to learn from your mistakes.. And if you can teach others as well, all the better! Too often humans feel like they’e entitled to see the world as they ant, without worrying about the consequences it might have. It’s important to think about how our actions, even with innocent intentions, can have a negative impact.

    Reply
    • 27 January 2017 at 10 h 12 min
      Permalink

      Thanks for the comment Nikita! Since I start to travel I try my best to keep my eyes wide open. But sometimes, as you say, mistakes are made, and the best is to learn from them. And I will surely remember this one!

      Reply

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *