Des hébergements à tester au Japon pour les budgets serrés

Afin de voyager le moins cher possible, je voulais économiser au maximum sur le logement, tout en expérimentant l’hospitalité japonaise.

Voici le TOP 5 de mes hébergements pas chers japonais favoris:

(Read this post in English, baby!)

Keiko, moi & Noriko, Tokyo
Keiko, moi & Noriko, Tokyo

  • LA CORRESPONDANTE DE POSTCROSSING

Il s’agissait de la véritable raison de ma venue au Japon, rencontrer Noriko en chair et en os. Noriko est une mère au foyer d’une quarantaine d’années avec laquelle je correspond grâce au Postcrossing depuis août-septembre 2014. Elle rêve de France, je rêve de Japon. Nos échanges sont sincères, ouverts et intimes. C’est lorsqu’elle me propose de venir la voir chez elle que le projet du Japon se forme dans mon esprit. Je me dis qu’après tout, pourquoi pas ? Et c’est la MEILLEURE décision que j’ai jamais prise.

Noriko m’a accueillie avec chaleur et sourire, elle a été ma seconde maman pendant mon séjour avec elle. J’ai littéralement fait partie de sa famille, avec son mari Tomoaki, sa fille Keiko et son fils Masashi. Elle m’a emmenée visiter des temples, le château de Matsumoto, les boutiques Ghibli ou Sailor Moon. Elle m’a invitée passer une nuit dans un Onsen Ryokan et m’a même préparé un bento pour mon voyage entre Matsumoto et Kyoto… Une expérience japonaise unique.

Il s’agit, et de loin, du meilleur hébergement dont je pouvais rêver, une immersion dans la vie et le quotidien d’une famille japonaise.

Gyoza Night chez Noriko

  • LE ONSEN RYOKAN

Là, par contre, il faut y mettre le prix.

Mais comme j’ai pu y passer la nuit tous frais payé (un cadeau extraordinaire de Noriko), il s’agit pour moi d’un des hébergements les plus extraordinaires du Japon. Un Ryokan est une auberge traditionnelle japonaise, avec tatamis, futons et repas délicieux. Un Onsen Ryokan, c’est la même chose avec un accès aux sources d’eau chaude de la montagne.

Je parle plus en détails du Onsen Ryokan, ici.

Masashi, Noriko & me en Yukata

  • LE COUCHSURFING

Attention, le couchsurfing n’est pas très courant au Japon, et il y a évidemment beaucoup plus de demandes que d’hôtes disponibles. Pour couchsurfer au Japon il faut s’y prendre tôt, deux-trois mois à l’avance, et surtout envoyer jusqu’à 5 demandes par jour. La plupart resteront éternellement sans réponses, c’est pour cela qu’il ne faut pas attendre sur un éventuel hôte et continuer ses recherches.

Une fois que vous avez trouvé un hôte, une aventure incroyable vous attend :

  • Soit vous serez hébergé chez un expatrié, lequel vous donnera de précieuses clés de survie au Japon, notamment sur l’utilisation des transports, quelques coins sympas où manger, etc. Lorsque j’étais hébergée chez Agata, j’ai passé une agréable soirée dans un resto traditionnel avec d’autres couchsurfers polonais, et notre joyeuses bande s’est tout de suite bien entendue. C’est aussi Agata qui m’a emmenée tester le karaoké !
  • Soit vous serez hébergé chez un Japonais et là, Jackpot, attendez-vous à vivre une VRAIE et UNIQUE expérience à la japonaise. Natsuki m’a hébergée pendant ma dernière nuit à Kyoto, dans sa sharehouse, et j’ai pu profiter de sa chambre typiquement teenager japonaise (rose bonbon et toute choupi) ainsi que de ses talents culinaires !

Il faut dire que j’ai commencé à hébergé des couchsurfers à Strasbourg depuis mars 2015, et l’expérience valait vraiment le coup. J’ai rencontré par ce biais là des personnes chères à mon cœur, alors que nous avons à peine passé une nuit ou deux ensemble… La magie du couchsurfing !  C’est non seulement un moyen de voyager avantageux, mais qui est aussi particulièrement enrichissant sur le plan humain.

Agata, Taeyoung, Ewelina, Krzysztof & moi, Tokyo

  • L’AUBERGE DE JEUNESSE

N’ayant pas trouvé de couchsurfing pour ma première nuit à Kyoto, mon choix s’est porté sur l’auberge de jeunesse. Je voulais tester le capsule hôtel, mais malheureusement ils étaient tous complets cette nuit-là.

Mon choix s’est tourné vers K’s House Kyoto, une auberge de jeunesse réputée agréable et avec (très important !) un staff anglophone. Je me retrouve dans une chambre avec deux taïwanaises en vacances, des douches et des chiottes propres, ainsi que du savon, shampooing et serviettes à dispo (la magie du Japon !).

Sur le chemin, trimballant tant bien que mal Monster de la gare à la K’s house, je rencontre deux amies qui passent aussi la nuit à K’s. Elles me proposent de me guider à destination puis de passer la journée avec elle : elles comptaient aller au Fushimi Inari Jinja –et ça tombe bien, c’est ce que je voulais faire aussi.

La magie des auberges de jeunesse, à peine arrivée, j’ai des amies pour la journée. Une australienne qui vit en Indonésie et une néozélandaise qui vit en Australie. L’auberge de jeunesse reste toujours un bon moyen de rencontrer des gens, et particulièrement des voyageurs de tous horizons, tous âges, toutes classes sociales. Une cuisine d’auberge de jeunesse c’est un peu comme un grand melting pot.


  • L’HOTEL BIZARRE PAS CHER

Alors là, c’est un peu la loterie… Mais comme on est au Japon, quoiqu’il advienne ce sera propre, bien entretenu, et vous aurez de quoi vous laver (et avec du savon, du shampooing, de l’après shampooing, une brosse à dent, une brosse à cheveux etc.).

Je suis tombée dans un hôtel spa sur Shinjuku, je pense que c’était aussi une sort de capsule hôtel, mais la nuit coûtait moins cher en dortoir, alors je me suis dit que j’avais rien à perdre, de toutes manières il était 3h du matin, et j’aurais dormi à peu près n’importe où…

Finalement l’expérience valait le coup, même si c’était TRES étrange de se retrouver à terre au milieu d’une vingtaine d’autres femmes pour dormir sur un genre de futon en cuir pas confortable pour deux sous. Mais comme c’était aussi un spa, je peux garantir que le bain à bulles de 3h30 du matin, celui qui suit une arrivée chaotique à l’aéroport de Haneda et plusieurs marches, perdue dans Shinjuku avec Monster sur les épaules, ce bain-là était juste DIVIN.

Premier réveil au Japon
Premier réveil au Japon

En bref, pour une expérience enrichissante mais pas chère, privilégier le couchsurfing et la possibilité de dormir chez l’habitant !

L’expérience sera inoubliable pour sûr!

Oyasumi Nasai*Bonne nuit!

Des hébergements à tester au Japon pour les budgets serrés
Tagged on:                                         

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *