Hahei Life, Bitch #2

Suite et fin des balades sous le soleil éclatant du Coromandel…

(parce que les jours de pluie, on fait des carrot cakes, on s’enferme profiter du WiFi au backpacker

et on regarde ‘What we do in the shadows’)

Wouhouhou
Wouhouhou

  • NEW CHUMS BEACH

Au dessus de Whitianga se trouve cette plage au nom imprononçable : New Chums Beach. Une plage désignée parmi les 20 plus belles plages du monde, alors forcément, nom à coucher dehors ou pas, il fallait qu’on y aille. On, c’est-à-dire la bande de français du Tatahi, Céline mon homonyme, Kristen, Benoît et Erwan. Ce que j’avais pas prévu par contre, c’est le chemin pour y aller. Je veux dire, moi quand on me dit plage, je pense automatiquement flip flops. (Pause. Flip Flops = Tongs. Merci.) Sauf que le chemin qui mène à la plage, c’est 30 minutes de marche sur rochers glissants, puis dans la boue sur un petit chemin de traverse. Autant vous dire que j’ai mis BEAUCOUP plus de 30 minutes pour y aller, et que j’ai cru mourir au moins 42 fois.

Mais je suis même pas tombée une seule fois, toute baroudeuse en carton que je suis (ouais, je suis parée pour le Tongariro Alpine Crossing pieds nus !) et arrivée à la plage… WAHOU. La plage est déserte, la lumière de fin de journée (bon ok il est 15h, mais c’est l’hiver j’te rappelle) est parfaite, c’est le genre de moment où il est difficile de se contenir pour ne pas crier de joie et courir comme une enfant. Ce que je fais.

Heureusement, on avait prévu moult activités comme le frisbee, le ballon, les raquettes, les seaux et les pelles, et on s’en donne à cœur joie ! New Chums Beach, t’as fait mon bonheur.

Y ALLER : New Chums Beach, Suivre la route 25 jusqu’à Te Rerenga, puis suivre la Whangapoua Road jusqu’à la plage. A l’extrémité nord de la plage, traverser le ruisseau, puis les rochers et suivre le chemin de traverse dans la forêt.


  • FLAXMILL BAY, COOKS BEACH & SHAKESPEARE’S CLIFF

Le Coromandel regorge de belles plages et de belles balades, si tant est que l’on possède une voiture. Heureusement pour la Tatahi Team, Kris en a une, une Subaru si tu veux tout savoir (Love Shack, baby, Love Shack !), et nous décidons d’explorer la Mercury Bay le temps d’une après-midi. On enchaîne alors Flaxmill Bay, Cooks Beach et le Shakespeare’s Cliff Look Out qui nous donne une vue plongeante sur la baie. De ce que je me rappelle, il paraît que le rocher a la gueule de Shakespeare, d’où son nom…

L’avantage de l’hiver, c’est que chaque plage paraît déserte, tout au plus quelques joggeurs, quelques promeneurs de chiens et quelques gamins. Mais un hiver avec un soleil éclatant et pas loin de 20 degrés. Le paradis, c’est peut être ici.

Y ALLER : Flaxmill Bay, Cooks Beach & Shakespeare’s Cliff sur la route 25 pour aller à Whitianga


  • PURANGI WINERY

Debbie, la gérante du Tatahi nous conseille d’aller passer une fin de journée à la Purangi Winery. Apparemment, l’endroit est « absolutely lovely ». Et effectivement, Je tombe sous le charme. On dirait une petite ferme perdue au milieu de rien, c’est bordélique, c’est chaleureux, des chats se prélassent partout, il y a des guirlandes et des braseros dans le jardin, une table de ping-pong, un jeu de fléchettes et un babyfoot à l’intérieur, un tableau avec une masse incroyable de devises étrangères, des affiches de concerts, des bouteilles en verre qui servent de chandeliers, et même un piano.

Alors, oui, d’accord, les gens viennent ici pour du « wine tasting », et oui je ne bois pas d’alcool, mais l’ambiance ici c’est quelque chose ! Danny fait le one-man-show, il parle si vite parfois, avec cet accent kiwi pas très facilement compréhensible, que je comprends une blague sur quatre. Mais ça fonctionne. Il transmet sa bonne humeur, nous fait goûter à pleins de trucs, dont le fruit préféré des néozélandais… Le Feijoa. Un fruit super rare que l’on ne trouve que quelques mois dans l’année – d’ailleurs la version de Danny est congelée. Et c’est absolument délicieux. Il nous fait découvrir aussi la « Dessert Pizza », une pizza avec du chocolat, du coulis de fruits rouges, de la banane et des noix… Un délice absolu. En bref, cet endroit est si magique que j’y retournerais deux autres fois pendant mon séjour à Hahei. Certains y vont pour l’alcool, d’autres, comme moi, pour le ping-pong et la chocolate pizza.

Y ALLER : Purangi Winery, 450 Purangi Rd, entre Hahei et Whitianga, sur la route 25.


  • MACADAMIA ORCHARD

Nous avons rencontré Brian et son chien sur la plage de Hahei, par une merveilleuse journée. Après quelques papouilles avec son chien, il nous raconte qu’il est le propriétaire d’une « macadamia orchard », une exploitation de noix de macadamia, et que nous devons absolument venir pour un « free tasting », une dégustation gratuite.

C’est le genre de choses qu’il ne faut pas nous dire deux fois. Ni une, ni deux, on embarque dans le van d’Anna pour découvrir les macadamias trees, et surtout goûter à pleins de trucs trop bons à base de macadamia, comme le macadamia spread ou le biscuit aux macadamias et au miel… On se balade dans la propriété et nous retrouvons Brian avec lequel on tape la discute pendant qu’on joue avec son chien. Il nous raconte qu’il essaie de vendre sa propriété parce qu’avec sa femme ils se font vieux et voudraient prendre leur retraite. (Si l’exploitation de noix en Nouvelle Zélande vous intéresse, dites-moi, hein, et je vous fille son numéro !)

Il nous indique de belles petites plages pas trop loin, et effectivement, après avoir baroudé dans la prairie, puis dans la forêt, nous tombons sur une jolie plage tout près de Cooks Beach.

Y ALLER : Cathedral Cove Macadamias, 335 Lees Road, Hahei, sur la route de Whitianga.


***

C’est quelques larmes au coin des yeux que je quitterais Hahei, la Tatahi Lodge Team (et mon Italian lover), après un mois de bons et loyaux services, complètement déboussolée à l’idée de quitter cet endroit où je me sentais comme chez moi…

Mais l’appel de la découverte est plus fort, il est temps pour moi de me remettre en mouvement, de me re-confronter aux joies et angoisses d’être une backpackeuse en carton.

Le jour de son départ, quelques jours avant le mien, Annette m’a dit quelque chose comme « je ne pouvais pas rêver meilleur endroit pour finir mon voyage ».  En ce qui me concerne, je ne pouvais pas rêver meilleur endroit pour vraiment commencer mon voyage en Nouvelle Zélande…

Happiness hit her like a train on a track
“Happiness hit her like a train on a track”

Bye Bye Hahei! 

***

CE QUE J’AI APPRIS DE CE HELPX:

  • Les mots « cutlery » (couverts), « mop «  (serpillère), « pillow case » (taie d’oreiller), « whip » (fouet), et tout un tas de termes relatifs au ménage et à la cuisine!
  • A faire un lit, à plier des couvertures et des serviettes, joliment
  • A balayer et ramasser des feuilles (non pas que ce soit sorcier, mais j’avais jamais fait ça avant, bonjour j’ai jamais eu de jardin)
  • A bien nettoyer des vitres (avec du papier journal, c’est top)
  • A apprécier le yaourt (surtout au citron et en pot de 1 litre), les chips gratinées au four avec du ketchup, le beurre de cacahuète avec de la confiture, bref que des trucs GRAS.
  • Il faut TOUJOURS avoir de la cannelle avec soi
Hahei Life, Bitch #2

5 thoughts on “Hahei Life, Bitch #2

  • 2 September 2015 at 9 h 16 min
    Permalink

    La pizza au chocolat… Ça fait rêver !!! 🙂

    Reply
    • 2 September 2015 at 19 h 20 min
      Permalink

      Tu aurais tout dévoré (comme moi) 😛

      Reply
    • 2 September 2015 at 19 h 20 min
      Permalink

      C’est parce que tu n’as pas essayé.
      Je pensais pareil. Vraiment.
      Et mon monde a changé!

      Reply
  • Pingback: Fucked up Thames |

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *