Hahei Life, Bitch! #1

Lorsque je ne travaille pas au Tatahi Lodge et que je ne pars pas en expéditions Countdown à Whitianga pour acheter à manger, j’explore les environs. Parfois seule, le plus souvent avec mes colocs de la Tatahi Team, en van, en voiture, à pattes.

Chaque jour non pluvieux est prétexte à une nouvelle balade dans le Coromandel.

catcove
Nouvelle Zélande, terre de tous les dangers.

 

  • HAHEI BEACH & TE PARE RESERVE

Mon exploration du coin commence forcément par la plage, où je vais tremper mes pieds gaiement dans le Pacifique. A ma gauche, le chemin qui mène à Cathedral Cove, l’attraction principale de Hahei, et à ma droite, la Te Pare Reserve, un ancien site maori sur une colline qui surplombe la baie de Hahei.

La vue d’en haut est superbe !

Y ALLER : Hahei Beach, au bout de la route, l’océan. Te Pare Reserve, au bout de la plage, la réserve.


  • CATHEDRAL COVE

Cathedral Cove, c’est l’attraction principale de ce petit village perdu du Coromandel. C’est l’endroit qui attire les cars de touristes, les vans et les backpackers. Cathedral Cove c’est cette formation rocheuse magique, utilisée comme décor dans Narnia. La mer a creusé jusqu’à lui donner cette forme particulière d’arche. A marée haute, impossible de traverser. A marée basse, on peut rejoindre une autre plage de l’autre côté, et même accéder à quelques grottes.

Sur le chemin pour Cathedral Cove, la vue est imprenable sur la baie de Hahei. On peut accéder à deux autres plages depuis ce chemin, Gemstone Bay, une plage de rochers sans grand intérêt sans matériel de snorkeling, et Stingray Bay, la baie des raies (oui j’entends déjà les rires gras…) Je préférerais presque cette plage à celle de Cathedral Cove. Déjà parce que les trois quart du temps elle est déserte, mais aussi parce qu’on peut vraiment y apercevoir des raies (les poissons)! J’y retournerais plusieurs fois dans l’espoir de les voir, marée haute, marée basse, marée moyenne… Et le jour où j’ai enfin vu une raie, je vous raconte pas comme j’ai trépigné comme une gamine (je parle toujours des poissons là !)! La marée basse est plus pratique pour les apercevoir, et il faut s’enfoncer dans l’eau jusqu’à avoir l’eau au niveau des cuisses pour voir quelque chose. Et là, comme l’eau est légèrement trouble, il faut bien scruter, et notamment dans les vagues, ces ombres qui dansent, qui volent, qui planent dans l’océan. A chaque fois, les regarder est magique, émouvant.

Le chemin vers Cathedral Cove traverse aussi un mémorial de la Première Guerre Mondiale. Depuis mon arrivée, je suis soufflée par l’importance des deux Guerres Mondiales, ici, en Nouvelle Zélande. Et pourtant, comme souvent, nous ne connaissons pas toute l’histoire. De nombreux soldats néozélandais ont été envoyés en Europe pendant ces guerres, les blancs aux cotés des Maoris pour défendre l’Angleterre. De même, par crainte d’une invasion japonaise, il y a des restes de fortifications et de bunkers le long des côtes de l’île (comme à Devonport).

Comme il n’y a pas grand-chose à faire à Hahei, je ferais régulièrement cette balade jusqu’à Cathedral Cove ou juste Stingray Bay, histoire de profiter des paysages magnifiques du Coromandel.

Y ALLER : Cathedral Cove, Hahei, Coromandel. 1h30 de marche depuis la plage de Hahei Beach, 45 min de marche depuis le Cathedral Cove Carpark. Ne pas louper Stingray Bay !


  • HOT WATER BEACH

Hot Water Beach, c’est un peu LA grande attraction de la région ! Pour expliquer simplement, il s’agit de sources d’eaux chaudes d’origine volcaniques qui remontent à la surface à marée basse. Parée d’une pelle, de mon maillot et de mes flip flops, je suis prête à creuser ma piscine ! Ma première expérience était parfaite avec un grand soleil et des températures douces au point de pouvoir me mettre en maillot et de brûler mon cul dans les piscines d’eau chaude (ici, c’est l’hiver, je le rappelle…). Ma seconde expérience en revanche… Je n’ai fait que profiter de l’eau bouillante avec mes pieds, le vent était trop puissant (oui c’est quand même aussi le vrai hiver des fois).

Y ALLER : Hot Water Beach, depuis Hahei, suivre la Hahei Beach Road, puis la Link Road, et enfin la Hot Water Beach Road.


  • SUNRISES

Le Coromandel se situant à l’Est de la Nouvelle Zélande, c’est un coin fabuleux pour expérimenter le lever de soleil sur la mer. Sachant qu’en plus, c’est un des premiers pays du monde où le jour se lève (oui parce que quand vous lirez ces lignes, amis de France, moi je serais déjà probablement demain), on peut dire que le lever du jour revêt carrément un caractère symbolique. Hahei étant un hameau paradisiaque, perdu dans le Coromandel, l’expérience avait de quoi être alléchante. Et la promesse d’un petit déjeuner de pancakes encore plus. C’est ainsi que je me suis retrouvée à courir sur la route pentue de Hahei (quoi, vous pensiez qu’il y en avait plusieurs ?), à 6h30 pour rattraper Céline et sa thermos de café à la plage. Le silence est presque religieux, les couleurs sont éblouissantes. On se rend compte que l’île en face de nous cache la totalité du lever du soleil, mais qu’importe. La couleur du ciel nous enchante.

Je renouvelle l’expérience une semaine plus tard, avec Anna, Annette et Alessio, cette fois-ci du haut du parking de Cathedral Cove. Je n’en crois pas mes yeux. J’ai jamais rien vu de pareil. La mer semble comme peinte, les nuages semblent irréel, l’ensemble est trop parfait, trop éblouissant, trop chatoyant pour être vrai… Et pourtant. Les photos prises à ce moment ne rendent qu’à peine la vision partagée tous les quatre. On est émus, surexcités, au point de rentrer à la maison en courant (toujours sur la même route)! On savoure les pains perdus préparés par Annette (French Toasts ils appellent ça !) avant d’aller travailler. Ce coucher de soleil sera la conclusion magique de trois jours complètement fous passés à Hahei Beach avec mes deux nouvelles colocs Anna et Annette, Alessio et Artur rencontrés via le Couchsurfing et une bande de trois anglais qui séjournaient au Tatahi Lodge.

Y ALLER : Cathedral Cove Carpark & Hahei Beach, Hahei, Coromandel.


La petite bourgade de Hahei a beaucoup plus à offrir que je ne le pensais…

A suivre…

Hahei Life, Bitch! #1

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *