Mes 10 jours de HelpX dans une pépinière


Savez-vous planter les choux à la mode de chez nous ?

Après ma semaine sur un bateau, j’enchaîne avec un autre de mes rêves : approcher de près des alpacas. Ne me demandez pourquoi cette fascination étrange pour les lamas et les alpacas, il y a quelque chose qui me fait fondre dans leurs airs stupides et poilus.

Mes nouveaux amis!
Mes nouveaux amis!

Et ça tombe bien, la Nursery (comprendre « pépinière ») de Tim possède quelques champs d’alpacas. Je vais pouvoir être entourée de deux choses qui me fascinent, les alpacas et les plantes.

Pour ce travail nous sommes plusieurs helpers, au départ Aurélien (France), Charlie et Tae (France et Japon), Philip et Younas (Allemagne). Ils seront suivis par James (UK) et Julia (Allemagne), ainsi que par deux couples de français. Nous travaillons avec de vrais salariés, Emma, Teresa, Yuko, Akiko et Carl. Tim lui-même, sa femme Yuan et leurs enfants, Yuong (17 ans), Mikki (5 ans) et Shanika (3 ans) aident au bon fonctionnement de la pépinière.

Je vais bosser 9h par jour ici, 3 jours par semaine, les week ends étant libres. En général, en helpX, on ne bosse que 4h par jour tous les jours. Ici nous condensons le travail sur 3 jours et profitons du reste du temps. Il est aussi possible de travailler en échange de « vouchers », de bons cadeaux pour des activités comme un tour en hélicoptère, la plongée sous-marine etc. Je vais pour ma part travailler une journée de plus pour profiter d’une entrée + bain de boue au Hell’s Gate de Rotorua, qui est une de mes prochaines destinations. Avec ces heures de travail je serais nourrie et logée. Très pratique pour ne pas dépenser un seul centime pendant 10 jours !

Les journées de travail seront rythmées par du seeding (plantation de graines), planting (plantation de petites pousses), potting (rempotage), spacing (mise en place des plantes), weeding (enlever les mauvaises herbes), etc. Bref, de la petite graine à la grosse plante prête à être vendue, j’ai un peu touché à tous les jobs ! J’ai même pu essayer le quad pour emmener les plantes d’une serre à l’autre.

Au travail, je serais principalement avec Emma, qui vient des Philippines et habite en Nouvelle Zélande depuis 4 ans. Elle est venue ici avec ses enfants, juste après la mort de son mari. C’était le rêve de son mari de venir habiter ici, pour donner une vie meilleure à leurs enfants, puisqu’ils habitaient dans un coin avec une criminalité élevée et beaucoup de problèmes de drogues. Ils avaient déjà rempli les papiers et fait les démarches pour venir ici quand le cancer de son mari s’est déclaré… Après les obsèques, elle décide de suivre le rêve de son mari et de partir tout de même. Elle me raconte tout ça, des larmes dans la voix. Elle me parle de la fête des pères, qui arrive le week-end qui suit, le 6 septembre, et comme le souvenir de son mari est particulièrement vivace pour elle et ses enfants ce jour-là. Je lui parle de mon père à moi, de ces piqûres de rappel qui rouvrent les plaies, toujours. Nous tombons dans les bras l’une de l’autre. C’est drôle de pouvoir se sentir à ce point proche de personnes en tout point différentes de par leur nationalité, leur langue maternelle, leur âge… Je touche de nouveau du doigt quelque chose, là. Quelque chose de profond et authentique. La douceur et le sourire d’Emma vont m’accompagner pendant toutes mes journées de travail à la nursery…

En ce qui concerne la nourriture, je serais plus que gâtée dans ce HelpX ! Notamment parce que Tim et Yuan achètent tout ce que l’on demande (je vais retomber amoureuse du Nutella), mais aussi parce qu’ils organisent très souvent ce qu’ils appellent des « pot luck », des dîners où chacun cuisine quelque chose. Yuan cuisine toujours des plats thaïlandais délicieux, et son fils Yuong est un Dieu de la pâtisserie. Autant dire que c’est pas ici que je vais perdre mon gras. J’ai aussi cuisiné avec succès des maki nori, sous la supervision de Tae. Et j’ai fait ma première béchamel, pour mes lasagnes aux légumes, sous la supervision d’Aurélien qui a joué le rôle de ma mère sur ce coup-là !

Pour mon temps libre, je l’ai passé à visiter la Puketi Forest et ses kauri trees, à me détendre au Ngawha Pools, des sources d’eau chaude (ou pas) naturelles et qui sentent l’œuf pourri, à arpenter le sentier qui mène des Rainbow Falls à la ville de Kerikeri.

Nous louerons même une voiture un samedi pour aller passer une journée à Cape Reinga, voir la 90 mile Beach, une plage longue de 90… kilomètres (et non miles), retourner aux Te Puki Sand Dunes sans se perdre et prendre quelques selfies devant le lighthouse.

La veille de mon départ, j’introduirais mes nouveaux amis au Geocaching. On essaiera de prendre un raccourci qui n’en est pas un pour se retrouver finalement à traverser des rivières, sauter par dessus des fossés, traverser des champs privés, ramper sous des barbelés pour trouver notre trésor. Ce qui me semblait “pas très loin” sur mon GPS était à presque une heure de marche de la nursery au final (comment ça j’ai pas le sens des distances et de l’orientation?!) Épuisés, on rentrera en auto stop.

Je comprends maintenant pourquoi les helpers ont du mal à quitter la nursery : des alpacas, des bons repas, des feux de bois… Ici, on se sent un peu comme chez soi.

Des gens heureux
Des gens heureux

CE QUE J’Y AI APPRIS :

  • Les mots « seeding », « weeding », « spacing », « potting », « planting »
  • A quelles actions correspondent tous les mots pré cités
  • A conduire un quad (!!!)
  • Ce n’est pas une légende, les alpacas crachent
  • A faire une béchamel
  • Le jeu de carte russe Dorak, impossible à expliquer et pourtant si simple une fois qu’on a compris
  • Quand il y a un 7 au Uno, le dernier qui tape la pile prends deux cartes
  • Il y a toujours de la place pour les plats de Yuan et Yuong

Y ALLER :

Tui Downs Nursery, McCaughan Road, Kerikeri, Northland

Puketi Forest, au nod de Waipapa, Northland

Ngawha Hot Pools, Ngawha Springs Road, Ngawha Springs, Northland

Rainbow Falls, Waipapa Road, Kerikeri, Northland

Stone Store House, 246 Kerikeri Road, Kerikeri, Northland

Cape Reinga, Te Paki Recreation Reserve, S1, Northland

Mes 10 jours de HelpX dans une pépinière
Tagged on: