Derniers jours sur l’Île du Sud…!

CHRISTCHURCH, KAIKOURA & AKAROA

Martha et moi quittons Tekapo en stop. Un couple de colombiens nous embarque pour Christchurch. Ils étudient l’anglais ici et comptent s’installer en Nouvelle Zélande. Alors qu’ils nous parlent des spécialités culinaires de Colombie, je salive sur la banquette arrière. Mon avion décolle dans 5 jours depuis Christchurch et je prévois de faire une escapade à Kaikoura et une autre à Akaroa.

Kaikoura

RETOUR A CHRISTCHURCH

On s’installe au YHA de Christchurch, une vraie usine, je sais pas combien d’étages et de chambres il y a ici, je regrette mes cosy petits BBH Hostels. Comme le temps n’est pas tip top (Tekapo nous manque déjà !), Martha m’accompagne au Canterbury Museum. Le musée est une vraie pépite, de l’histoire Maorie, une reconstruction d’une ancienne rue de Christchurch et… Une maison entièrement décorée de Paua Shells, ces fameux coquillages. Pour l’histoire, un couple habitant Bluff, au sud de l’Île du Sud, avait décoré sa maison avec tellement de Paua Shells que c’en était devenue une attraction touristique. Ils accueillaient des touristes du monde entier dans leur salon et faisaient même des publicités à la télé pour du pain de mie TipTop. Bref, un couple atypique qui ne manquait pas de sens de l’humour. Comme ils sont décédés tous les deux, le musée a reconstitué leur maison pour que tout le monde puisse profiter de leur douce folie.

En soirée, on trouve un cabanon de cuisine mexicain, appelé Mamacita’s, près de l’ancienne cathédrale en ruine. Tous les vendredis, la place est remplie de food trucks et il y a même de la musique live. On fait plus ample connaissance Martha et moi, autour de notre burrito. Elle voyage depuis pas mal d’années déjà, à bosser comme serveuse un peu partout, en Espagne, en Australie, en Nouvelle Zélande. Elle rentre à Taupo, là où elle a trouvé un nouveau job prometteur : elle va bosser pour une compagnie de Skydiving. On parle de nos expériences amoureuses respectives, de nos projets (ou non-projets), de ce que nous accomplissons par nos voyages. C’est le moment où je lui parle du Geocaching et hop ! c’est parti pour une soirée d’initiation ! Ca me fait rire, Martha kiffe tellement qu’elle ne veut pas s’arrêter ! Donc toi, lecteur, si t’as jamais essayé le Geocaching, c’est le moment d’essayer !

Martha & moi

KAIKOURA, DU SOLEIL ET DES PHOQUES

Colonie de phoques

Pour la première depuis que je suis arrivée en Nouvelle Zélande, mon annonce sur le groupe facebook ‘Backpacking New Zealand’ pour trouver un lift de Christchurch à Kaikoura a trouvé preneur. C’est comme ça que je rencontre Martin, un tchèque qui comme moi va passer son weekend à Kaikoura pour faire du ‘whale watching’.

Kaikoura, faut que j’te dise, c’est la ville des mammifères marins. Tout le monde se précipite ici pour observer phoques, otaries, lions de mer, dauphins, baleines, orques, etc. C’est le spot pour faire de la plongée, une croisière, nager avec les dauphins ou observer les baleines en hélicoptère. Bon. Moi j’ai déjà fait une croisière avec des dauphins à Paihia, j’ai nagé avec eux dans les Catlins et j’ai vu une baleine à Waipu (bon ok de loin). Du coup j’économise mon argent et avec Martin on va juste observer les phoques sur la péninsule avant que j’aille m’installer au Dolphin Lodge (Martin campe dans son van). L’auberge est très cosy et le personnel vraiment sympa, je recommande !

Kaikoura

L’après-midi je me lance sur le Peninsula Walk, où les superbes vues se succèdent ainsi que les rencontres avec les phoques. Il fait beau, Kaikoura me dévoile ses charmes.

Le lendemain, avec Martin on va faire un tour au Ohau Stream, dont j’avais beaucoup entendu parler. En effet, les bébés phoques viennent se baigner dans ce ruisseau et particulièrement le bassin de la cascade. Le spectacle me laisse sans voix, tellement c’est adorable. Les bébés phoques se chamaillent, se coursent, jouent, s’ébattent dans l’eau au milieu de la forêt, c’est carrément improbable. Je vois à la tête de Martin qu’il est sous le charme.

Il me ramène à Christchurch, et je suis chanceuse j’ai trouvé un autre compagnon de route pour mon aventure à Akaroa.


AKAROA, DE LA PLUIE ET DES RIRES

C’est comme ça que je rencontre Ben, qui est canadien. On accroche tout de suite lui et moi, vraiment. Il me fait rire, et on a carrément les mêmes goûts musicaux. D’ailleurs il porte un T-Shirt des Black Keys. Il retourne à Akaroa parce qu’il a perdu une planche de surf qui a glissé du toît de son van.

Sur le chemin, on prend en stop Kentaro, un jeune japonais venu passer ses vacances en Nouvelle Zélande. Il étudie en Australie en ce moment. On a pas vraiment la place pour un troisième passager alors il s’assied à l’arrière. Finalement il va nous suivre tout le week end dans notre trip. On fait une fine équipe tous les trois.

On fait tous le chemin jusqu’à Hikori Beach avec la tête hors de la vitre pour essayer de trouver la planche de surf perdue… Sans succès. La plage est super jolie par contre, on y trouve une petite cabane.

Ben est super accueillant, il nous offre à boire et à manger ainsi que son matelas pour dormir. Une vraie perle ce gosse. Je les initie au Geocaching aussi dans la ville d’Akaroa pendant qu’on recherche des croissants… Parce que oui, Akaroa c’est une ancienne colonie française, du coup y’a des drapeaux français et des noms de rue en français !

Les français se sont installés ici aux environ de 1838, mais le Traité de Waitangi signé en 1840 garantissant la souveraineté britannique les contraint à partir. La région a encore une petite influence française, mais franchement on y trouve pas vraiment de bons croissants.

On grimpe sur le Otepatou Track pour avoir une belle vue sur la péninsule d’Akaroa, cependant le brouillard a décidé de jouer avec nous, du coup on y verra presque rien. On aura bien rigolé pendant deux jours tous les trois, et c’est exactement ce que j’aime dans le voyage : rencontrer des gens inopinément et vivre avec eux des aventures extraordinaires.

Ben nous dépose à Christchurch, Kentaro et moi on dort ce soir au Jailhouse, un backpacker établi dans une ancienne prison construite en 1874. Ca me rappelle des souvenirs de Napier. L’endroit est plutôt cosy et bien tenu, et à priori il n’y a pas de fantômes ici !

Jailhouse

Je passe ma dernière soirée dans l’Île du Sud avec Ben. On va boire des coups en ville, on écoute de la musique en chantant, on va faire du Geocaching à Hagley Park et on se roule dans les feuilles comme des gamins. Il y a de la poésie dans l’air avec Ben. Il me dit que je suis ‘wild and free’ et j’espère tellement qu’il a raison.


Demain je quitte l’Île du Sud. J’ai envie de pleurer quand j’y pense, car c’est ici que j’ai vraiment expérimenté mon voyage avec l’auto stop, les randonnées, le boulot à Te Anau, et les paysages… Putain ces paysages grandioses vont vraiment me manquer.

Akaroa

Ben me dépose à l’aéroport de Christchurch. Je vais rejoindre Flo (et Monsieur Wellington) à Auckland pour un roadtrip de 10 jours dans l’Île du Nord. Accroche ta ceinture bébé, il ne me reste plus que quelques semaines en Nouvelle Zélande…

Y ALLER :

CANTERBURY MUSEUM, Rolleston Ave, Christchurch

YHA CHRISTCHURCH, 36 Hereford Street, Christchurch

MAMACITA’S, Cathedral Square, Christchurch

DOLPHIN LODGE, 15 Deal St, Kaikoura

PENINSULA WALKWAY, Kaikoura

OHAU STREAM, SH 1, Half Moon Bay

HIKORI BEACH, Akaroa

OTEPATOU TRACK, Akaroa

JAILHOUSE ACCOMMODATION, 338 Lincoln Rd, Addington, Christchurch

HAGLEY PARK, Riccarton Avenue, Christchurch

Derniers jours sur l’Île du Sud…!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *