Auckland, parks and volcanoes

Outre les musées, le zoo et l’aquarium, mon activité favorite à Auckland reste manger marcher.

J’affectionne particulièrement les parcs, et comme la ville est construite sur pas mal de collines et de volcans, il y a des espaces verts à découvrir un peu partout. Pour mon plus grand plaisir de baroudeuse en carton!


Western Springs Park

Western Springs Park

A quelques 30 minutes du Verandahs Backpackers, le Western Springs Parks abrite aussi l’Auckland Zoo et ses kiwis. Mais en ce dimanche après-midi, le Park nous suffit. J’embarque Nadine la suisse-allemande et Rémi le french guy avec moi, et nous passons l’après-midi à courir après les oiseaux, se moquer de la plage des poules, et s’extasier devant les couleurs du ciel couchant.

Perfect Sunset

Y ALLER : Western Springs Park, quartier Western Springs, devant le zoo.


Albert Park

J’aime les arbres de NZ d’amour pur.

Situé juste à côté de l’université et de sa superbe horloge, l’Albert Park est un parc très charmant, avec son petit côté victorien. A la tombée du jour, après une après-midi à taquiner les manchots à l’aquarium d’Auckland, le parc prend ses allures d’Automne, la pluie commence à tomber doucement alors que je m’abrite dans le tronc d’un arbre gigantesque. Depuis que je suis arrivée les plantes et les arbres m’émerveillent. Tout est si vert, si majestueux, si tortueux, si… différent.

Y ALLER : Albert Park, rejoindre Wellesley St depuis Queen Street. Derrière l’Auckland Art Gallery.


Auckland Domain

Wintergarden

L’Auckland Museum se situe au sommet de l’Auckland Domain, un parc de 80 hectares situé sur un ancien volcan. On y traverse des terrains de sport (de rugby, quoi), de jolis jardins, dont le Wintergarden, le Jardin d’Hiver. Il s’agit d’un petit jardin avec deux serres, mais la mise en scène du truc est si féérique, si magique, avec ces petites statues, cette fontaine, ce lierre grimpant… On se croirait dans un conte de fées. D’ailleurs j’y croise plusieurs shootings photos, entre la danseuse étoile et la mariée, il y a matière à travailler dans un cadre si enchanteur.

Y ALLER : Auckland Domain, suivre K-Road, puis Grafton Bridge (ne pas manquer le Symonds St Cemetary), l’entrée est à coté de l’hôpital.


Mount Eden

Mount Eden, le paradis des roulades (dans mes rêves)

Aussi nommé Maungawhau, le Mont Eden est le volcan le plus célèbre d’Auckland. Le plus haut aussi, puisqu’il culmine à 196m. Le cratère du volcan, nommé Te Ipu Kai a Mataaho, est sacré pour les maoris, c’est pourquoi il ne faut pas le fouler. Lorsque j’arrive devant le cratère, je suis littéralement subjuguée. Rémi (le cute french guy du Verandahs qui m’a conduit ici avec son van pour pas que je me tape la marche –merci <3-) m’entends ruminer des « Oh putain, oh putain, oh putain ! » (oui, voilà, comme toujours quand les mots me manquent, je deviens vulgaire.) Nan, mais vraiment, j’ai jamais rien vu de pareil. (Et là, j’entends tous les français dire des « oh mais t’es jamais allée à… » et bien non, moi il faut que je touche le bout du monde pour voir des trucs comme ça.) J’suis carrément choquée, émue, je sais pas trop quoi. Je m’assoie dans l’herbe, juste au bord du cratère et je regarde la ville s’étendre en face de moi au soleil couchant. Je songe à la roulade de folie qu’on pourrait faire dans ce cratère sacré. Je songe que, même si mes mains et mes pieds sont gelés, je voudrais rester ici pour l’éternité. Je songe aussi que si je suis déjà émerveillée comme ça, que me réserve le reste de la Nouvelle Zélande ? Je veux dire, c’est possible de mourir pour cause de trop plein de beauté ?

Vue sur la ville

Y ALLER : Mount Eden, quartier Newmarket, suivre la Mt Eden Road. (ou se faire emmener par Rémi!)


One Tree Hill

Moutons néozélandais

Pour mon dernier jour à Auckland, je décide d’aller voir les moutons de One Tree Hill. Cette colline était un ancien volcan, immense, ainsi qu’un ancien pa maori. Je tombe sur un champ de noms de gens faits avec des pierres, pour qu’ils puissent être vus du haut de la colline (où trône un obélisque hommage à John Logan Campbell, qui a voulu ériger un monument aux maoris sur cette colline). Du coup, je me lance à écrire « Céline » en pierres, mais au final, vu d’en haut, on y verra rien, j’ai écrit « trop petit ». Je me balade ensuite dans Cornwall Park juste à côté où je poserais mon cul dans l’herbe pour écrire quelques cartes postales avant de partir. C’est déjà mon dernier jour à Auckland, je me sens à la fois toute excitée à l’idée de partir mais aussi légèrement triste de quitter ce que j’ai presque considéré comme ma maison.

Mon “message” en pierres volcaniques

Y ALLER : One Tree Hill, suivre la Manukau Road depuis Newmarket, en bus ça va quand même vachement plus vite qu’à pied, et en voiture ça va encore vachement plus vite qu’en bus !

Auckland, parks and volcanoes
Tagged on:                                             

3 thoughts on “Auckland, parks and volcanoes

  • 12 August 2015 at 18 h 31 min
    Permalink

    C’est si beau!! Deja sur les photos ça fait rêver mais alors en vrai, j’ose pas imaginer les sensations!!

    Reply
  • 15 August 2015 at 14 h 35 min
    Permalink

    Oh t’es allée à One Tree Hill, ce que je n’ai pas eu le temps de faire… 🙁

    Reply
  • 16 August 2015 at 6 h 22 min
    Permalink

    woooooow tu nous vends du rêve! c’est magnifique!

    Reply

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *