A la découverte des îles Gili

PARENTHESE BALINAISE #1: NAPIER PRISON REUNION

Bali, ça me trottait dans la tête depuis quelques années déjà. On y entend régulièrement le mot « paradisiaque » côtoyer les mots « bonheur », « culture », « paix de l’esprit » et « paysages fabuleux ». Alors quand Gina me propose l’air de rien de l’accompagner lors de son stop over à Bali avant qu’elle ne rentre en Allemagne, je dis un grand OUI. Je saute de joie quand j’apprends que Selena sera de la partie aussi :

Je vais retrouver mes girls de Napier Prison !

Je travaille dur comme Kitchen Hand et Banana Girl pour me payer les billets d’avion (environ 1000$ aller/retour, une vraie affaire pour un kiwi) et je décide d’en profiter à fond les ballons et d’y rester TROIS SEMAINES.

-Retrouvez mes aventures balinaises ICI !-

(Read me in English!)


Padang Bai

Plus tard ce jour-là, on prend la route vers Padang Bai, le village portuaire qui mène aux Gili Islands. Larissa nous accompagne, elle comptait aller aux Gili islands aussi. On passe une nuit au Bamboo Paradise, un hostel cosy, mignon et sans prétentions où on nous sert des rafraîchissements dès l’arrivée.


PADANG BAI : EN ROUTE POUR LES GILI ISLANDS!

Bias Tugal Beach

On nous conseille d’aller faire un tour sur une plage cachée, la Bias Tugal Beach, qui se trouve derrière un dépotoir, puis des vaches, puis une colline… Et on regrette pas l’ascension.

On aperçoit quelques poissons dans l’eau qui nous collent aux seins, et surtout on rencontre Wayan, le meilleur masseur du monde ! Wayan travaille à son compte, c’est sa femme qui fait les huiles à base de coco, et il vient tous les jours sur cette plage papoter avec les touristes et les locaux. Il est d’une gentillesse extrême, et ses massages de pieds sont juste divins. Les massages de Wayan ‘c’est bon pour le moral !’

Wayan chouchoute Selena

Padang Bai c’est la détente. C’est pas trop touristique, parce que la plupart du temps les gens ne passent ici que pour prendre le ferry pour Lombok ou les Gili Islands et ne s’arrêtent pas. Je suis contente d’avoir pris un peu de temps ici !


GILI TRAWANGAN

Gili T

Les Gili Islands c’est trois îles faisant partie de l’île de Lombok. Il y a Gili Trawangan la plus touristique et la plus fêtarde, Gili Meno l’île tranquille préférée par les amoureux et Gili Air qui serait un savant mélange des deux. Les îles appartenant à Lombok, la mentalité y est tout à fait différente de Bali. A commencer par la religion. Bali est la seule île d’Indonésie à ne pas être musulmane mais hindouiste et bouddhiste. Pour rappel, l’Indonésie est le plus grand pays musulman au monde (et oui!). En Indonésie, la religion n’est pas (forcément) une affaire politique, le gouvernement reconnait même six religions officielles : l’islam, le protestantisme, le catholicisme, l’hindouisme, le confucianisme et le bouddhisme. Mais tout de même, il reste une certaine intolérance d’une religion à l’autre, par exemple j’ai pu constater que les Balinais méprisent fortement les musulmans. Les mariages inter religions sont encore proscrits et il est même interdit d’être athée (oui il faut remplir un formulaire pour se déclarer officiellement faisant partie d’une religion ou d’une autre). En bref, l’Indonésie se présente comme un pays ouvert mais on est encore loin d’une vraie liberté de culte.

Gili T

Mais revenons à nos moutons indonésiens. Sur les îles Gili, donc, on trouve des mosquées qui chantent, vachement souvent. Moi qui n’ai jamais été dans un pays du Moyen Orient, ça me fait bizarre. C’est étrange d’abord, puis musical, et puis finalement on se demande quand même si ça va s’arrêter bientôt. Une partie des femmes est voilée aussi. Et quelques panneaux rappellent gentiment aux touristes que bien qu’ils soient en vacances, ce serait plutôt cool de pas se balader en bikini autour de la mosquée. J’ai même aperçu une note dans un resto qui priait les serveurs de se concentrer sur leurs boulots plutôt que sur les filles en bikini sur la plage (j’ai ri, j’avoue). En discutant un peu avec le personnel de notre hostel, deux indonésiens me confient qu’ils ont hâte de retourner chez eux, à Lombok. Il est difficile pour eux de vivre en tant que ‘bon musulman’ entourés de filles en bikini, d’alcool, de drogues et de fête. Bloody touristes.

Mosquée sur Gili T

Sur les îles Gili, il n’y a pas de voitures, ni de scooters (ou alors que des électriques), du coup, quel apaisement pour les oreilles de ne plus entendre klaxonner toute la sainte journée ! Les locaux se déplacent en vélo ou en charrettes tirées par des chevaux ou des ânes. Ces îles sont parfaites pour expérimenter le sentiment de ‘robinsonnade’, la vie insulaire, puisque la plus grande des Gili, Gili Trawangan, ne fait que 3 km de long et 2 km de large (en gros tu fais le tour en vélo en même pas une heure, quoi). Au vu de l’isolement, il n’y a pas de police… Du coup c’est la porte ouverte à la consommation outrancière d’alcool, de drogues et de champignons hallucinogènes. L’île préférée des Australiens venus y faire la fête. Bien que fêtarde, Gili T n’est pas Kuta. Il est facile de s’échapper de l’effervescence du ‘centre ville’ pour juste profiter du calme de la plage, ou d’une paillotte.

On passe deux jours sur Gili T, à l’hostel Calypso, un hostel en pleine construction, géré par un belge qui kiffe les BD (c’est un peu un pléonasme, nan ?). On s’y fera péter le bide de Nasi Goreng, Mie Goreng, Gado Gado, Curry, et… de Pancakes. A cause de la forte présence d’Australiens à Bali & Gili, le Pancake est presque devenu un plat régional. Et ils sont délicieux.

Je m’initie au snorkeling et bon Dieu de bois, je nage avec des tortues de mer. JE NAGE AVEC DES TORTUES DE MER. L’eau est si claire, et la vie marine est tout simplement incroyable ici. Les coraux sont flashys, les poissons aussi. Et tellement nombreux ! Je pourrais rester des heures à contempler les fonds.

Sanctuaire de bébés tortues

GILI MENO

GILI MENO!

A Padang Bai, on m’avait recommandé Gili Meno, plus calme, moins bondée, et plus naturelle que Gili T. Bien que privilégiée des amoureux, son côté calme nous séduit. On passe deux jours dans un charmant cottage qui ne nous coûte presque rien, avec une petite terrasse et un joli jardin.

Avec Selena on s’embarque pour un trip de snorkeling en bateau, qui nous amène à un mur de coraux, un spot de tortues de mer, et une petite épave (le Bounty Wreck)!

Lors de notre (petit) tour de l’île, avec Selena on se trouvera nez à nez avec des hôtels abandonnés, la scène est surréaliste, on se croirait dans une nouvelle de science-fiction où la jungle aurait repris ses droits. Je pense notamment au ‘Monde englouti’ de Ballard. Meno est calme. Vraiment calme. A l’heure où l’effervescence commence sur Gili T, à Meno ils vont au lit.

En balade

Mais ce calme nous sied bien. Les filles s’apprêtent bientôt à reprendre leurs routes respectives, Gina en Allemagne, Selena en Australie, et je pense qu’elles ont besoin d’un peu de repos et de sérénité.

Le lac de Meno

On va se séparer, quoi. Et cette fois ce sera beaucoup plus difficile pour nous de se réunir, on sera plus du tout dans le même pays, on est éparpillées. On se promet des voyages en Europe, au Canada, en Australie. On se promet d’apprendre à cuisiner la sauce satay à la cacahuète et de se bouffer du chicken satay toutes ensemble. Un jour.


De retour à Padang Bai, au Bamboo Paradise, les filles prennent la route pour l’aéroport de Denpasar. On s’enlace, on arrive pas à y croire. Clémentine arrive à ce moment-là. Elle assiste à nos yeux mouillés, pose ma tête sur son épaule, me dit que c’est OK de pleurer. Heureusement qu’elle est là. Mon amie. La transition se passe mieux.

Mes au-revoirs avec Gina et Selena ne sont pas des adieux, je peux les laisser partir sereinement. Il y aura d’autres aventures… !

Au revoir…

Tu peux lire mes aventures balinaises en Anglais sur le blog de Selena: SelenaInNZ

Y ALLER :

BAMBOO PARADISE, Jalan Penataran Agung, Padang Bai

BIASTUGEL BEACH, Padang Bai

CALYPSO, Jl. Karang Biru, Gili Trawangan

MENO SMILE COTTAGE, Gili Meno

A la découverte des îles Gili
Tagged on:                                                                     

5 thoughts on “A la découverte des îles Gili

  • 21 May 2016 at 1 h 12 min
    Permalink

    j ai été transporté par ton périple!!!

    Reply
  • 21 May 2016 at 20 h 38 min
    Permalink

    Gili meno est une petite île c’est ça ? Bien aussi pour un repos en famille ?
    C’est formidable la façon dont tu nous fait partir et déconnecter de notre chez nous avec tes mots et ton écriture
    J’ai remarqué quelques fautes de frappes LOL
    Des bisous

    Reply
    • 23 May 2016 at 20 h 39 min
      Permalink

      Pardon pour les fautes de frappe, je vais essayer d’arranger ça!
      Gili Meno semble plus approprié pour les familles, oui !
      C’est une très petite île qui appartient à Lombok mais qui est accessible depuis Bali aussi.
      Chose à savoir par contre, quand y accède en bateau, on a les pieds dans l’eau, donc il faut être prêts à porter sa valise! C’est plus simple du coup d’avoir un sac à dos 🙂

      Reply
  • Pingback: Padang Bai & les Water Palace du Sud-Est de Bali – Take a Walk on the Wild Side

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *